Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Université Félix Houphouët Boigny/Plaidoyer des 800 d’étudiants non-inscrits : la présidence de l’université dit non à la réouverture de l’inscription

Publié le mercredi 4 septembre 2019  |  Abidjan.net
Université
© Abidjan.net par CK
Université Félix Houphouët Boigny/Plaidoyer des 800 d`étudiants non-inscrits : la présidence de l`université dit non à la réouverture de l`inscription
Le professeur Affian Kouadio, vice-président de l`université Félix Houphouët Boigny d`Abidjan, a animée cet après-midi de mercredi 04 septembre une conférence de presse sur le cas des 800 d`étudiants non-inscrits


"Accepter la réouverture des inscriptions pour l’année universitaire 2017-2018, c’est cautionner la tricherie, la fraude et accepter les actes d’incivilité que dénonce le chef de l’État " a déclaré le professeur Affian Kouadio, vice-président de l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan.

Cette information qui a été livrée aux médias lors d’une conférence de presse qu’il a animée cet après-midi de mercredi 04 septembre, fait état de 800 étudiants non-inscrits pour l’année 2017-2018. Selon lui, l’université Félix Houphouët-Boigny a ouvert les inscriptions et réinscription au titre de l’année 2017-2018, du 30 novembre 2017 au 02 mars 2018. " Mais pour prendre en compte d’éventuels retardataires, 3 prorogations ont été accordées, aux termex desquelles 51 588 étudiants se sont inscrits" a-t-il expliqué. À en croire le conférencier, c’est en pleine année universitaire de 2018-2019, qu’un collectif d’individu se réclamant " étudiants non-inscrits " a organisé un sit in et a été reçu par le comité de direction. " Nous leur avons signifié l’irrecevabilité de leur requête et leur avons offert une porte de sortie, qui est la réintégration " a confié le collaborateur d’Abou Karamoko, président de l’université FHB. Même si le conseil de l’université invite les non-inscrits à suivre la voie de la réintégration, ceux-ci estiment que cette panacée est " suicidaire ", car plusieurs d’entre eux perdront beaucoup notamment leur note des examens de fin d’année, des travaux dirigés et travaux pratiques. " Nous ne revendiquons rien, c’est juste un plaidoyer que nous faisons auprès de nos administrateurs pour qu’ils ouvrent à l’inscription de l’année 2017-2018, juste pour une semaine" a confié Konaté Mohamed, étudiant non-inscrit.

Cyprien K.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment