Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

A quelques semaines de la fermeture du CHU de Yopougon, la Formation de Santé Urbaine à base Communautaire de Yopougon Wassakara rassure

Publié le mercredi 11 septembre 2019  |  Abidjan.net
Visite
© Abidjan.net par C. T.
Visite de la Formation de Santé Urbaine de Yopougon Wassakara-Attié
Le Président du conseil d’administration (PCA) de la Formation de Santé Urbaine de de Yopougon Wassakara-Attié rassure à quelques semaines de la fermeture du CHU.


A vingt jours de la fermeture, du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Yopougon, pour travaux de réhabilitation, les établissements sanitaires d’Abidjan mettent à niveau leur plateau technique afin d’accueillir leurs futurs pensionnaires.

C’est le cas, de la Formation de Santé Urbaine à base Communautaire (FSUCOM) de Yopougon Wassakara-Attié, qui verra l’ouverture dans les mois à venir de son extension de bâtiments de blocs opératoires de dernière génération.

Pour s’enquérir de l’Etat d’avancement des travaux, le Ministre de la santé et de l’hygiène publique, Aka Aouélé, a effectué ce mardi 10 septembre 2019 une visite de chantier.

« La ministre s’est dit satisfait de l’Etat d’avancement des travaux. (…) Nous avons été instruits pour faire le Maximum de récupération des malades qui s’adaptent à notre plateau technique. Nous allons prendre une partie des activités du service gynéco-obstétricale du CHU de Yopopougon, en ce qui concerne les césariennes et le néonatale », a précisé le Président du conseil d’administration (PCA) de la FSUCOM de Yopougon Wassakara-Attié, Clément Ouattara.

A l’en croire, formation de santé va miser sur l’accueil l’hygiène et la qualité des prestations. A cet effet une touche d’innovation sera de mise. « Les femmes qui accouchent ici seront mise dans une salle climatisée avec un suivi permanent des auxiliaires de soin, aucune présence des parents ne sera nécessaire dans la salle d’hospitalisation. Nous mettrons tout en œuvre pour que tout ce dont notre institution aura besoin soit sur place afin de sauver des vies », a rassuré l’administrateur de la FSUCOM de Yopougon Wassakara-Attié.

D’un coût de près d’un milliards de Francs CFA, ces bâtiments flambant neuf, totalement équipé comportent, un bloc chirurgicale deux salles d’interventions, un bâtiment d’hospitalisation de 14 lits, une maternité de prise en charge de grossesse à risque, avec l’expertise du professeur Koné Mamadou, du service gynéco CHU de Yopougon.

CT
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment