Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les producteurs de cacao exhortés à se faire recenser

Publié le mardi 24 septembre 2019  |  AIP


Yamoussoukro, La présidente de la fédération nationale des productrices de cacao, Mme N’goran Brou Oussou, a débuté lundi dans le village d'Abouakakro (département de Djékanou), une campagne de sensibilisation sur le recensement des producteurs et des plantations de la filière.

Il s’agit de la première étape d’une opération qui couvrira plusieurs localités de la région du Bélier après la sensibilisation des producteurs d’autres régions de la Côte d’Ivoire notamment la Marahoué.

« Le recensement présente de nombreux avantages et permettra au gouvernement de mieux encadrer les producteurs en vue d’une meilleure rémunération de leurs efforts », a indiqué la présidente de la fédération qui a salué cette initiative des autorités ivoiriennes.

Elle a regretté le fait qu'au moment où le Conseil du café-cacao mène un combat acharné en collaboration avec le Ghana, avec les consommateurs du chocolat pour obtenir un prix rémunérateur pour les producteurs, l'on note avec amertume que des personnes mal intentionnées viennent nuitamment leur indiquer de ne pas se faire recenser.

Mme N’goran a attiré ses interlocuteurs sur leur rôle dans la gestion de la filière. « Sachez qu’à la fin du recensement, seules les personnes recensées pourront vendre leur cacao, comme c’est le cas dans certaines filières », a-t-elle prévenu.

Les producteurs qui ont participé massivement à cette séance d’information ont présenté pour la plupart les difficultés qu’ils rencontrent dans leurs activités au quotidien. Il s’agit de la rareté ou la mauvaise qualité des produits phytosanitaires pour combattre certaines maladies des plantes, de la prolifération d’acheteurs véreux qui exploitent la naïveté des paysans.

L’opération de recensement des producteurs de cacao sera sanctionnée par la délivrance d’une carte professionnelle à tous les paysans profilés. L’Etat disposera ainsi d’un répertoire précis des producteurs et de leurs parcelles dans la perspective d’une meilleure maîtrise des stocks.

(AIP)

gso/cmas
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment