Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Une ONG appuie la gestion durable de la forêt classée de Séguéla

Publié le jeudi 10 octobre 2019  |  AIP


Séguéla– L’organisation non gouvernementale (ONG) ‘’Initiatives pour le Développement communautaire et la conservation de la Forêt’’ (IDEF) a apporté un appui logistique et pédagogique au comité de suivi et de gestion participative de la forêt classée de Séguéla au terme duquel elle a procédé à la remise de certificats de formation aux récipiendaires dans le village de Ouahama, localité située à 23 km du chef-lieu de la région du Worodougou.

« La question forestière est plus que jamais une affaire de tous, en particulier les communautés riveraines, car la disparition du couvert forestier à des effets directs et immédiats sur elles puisqu’elles tirent essentiellement leur subsistance de la forêt », a déclaré le directeur exécutif de l’ONG IDEF, Traoré Bakary, à l’issue des quatre jours de cette formation qui a porté, entre autres, sur les concepts de suivi communautaire de la forêt, l’observation indépendante et la notion d’éco-garde.

Le matériel remis aux 24 membres de ce comité dont 12 femmes en provenance des villages environnants de l’aire protégée est composé d’un GPS, de 15 paires de bottes, d’autant d’imperméables et de chasubles, de six piles, d’un décamètre, ainsi que d’un appareil photo numérique.

D’une superficie de 119 000 hectares dont 70% sont fortement mis à mal par les activités humaines, la forêt classée de Séguéla est située à cheval entre les départements de Vavoua (80%) et de Séguéla (20%).

Le chef de l’unité de gestion de la Société de développement des forets (SODEFOR) dont dépend la forêt classée de Séguéla, le capitaine Tanoh Kouamalan, et le sous-préfet de Séguéla, Kouamé Kouakou, ont exprimé leur satisfaction pour cette action entreprise, tout en sensibilisant les occupants clandestins à sortir de la forêt pour s’installer dans les villages environnants.

Le comité de suivi et de gestion participative de la forêt classée de Séguéla est mis en place dans le cadre du projet intitulé « Participation des jeunes à la gestion durable des ressources forestières pour le renforcement de la cohésion sociale dans la région ouest de la Côte d’Ivoire » financé par le Fonds du Secrétaire Général des Nations Unies pour la consolidation de la paix (PBF) à travers le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Créée en 2014, l’ONG IDEF a déjà mené diverses activités au nombre desquelles des formations sur la gestion durable des forêts avec des communautés de Maféré, à Aboisso, et de Divo, ainsi que la mise en place d’un projet sur l’exploitation légale du bois par les sociétés agréées.


kkp/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment