Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Grand-Bassam : la situation s’améliore progressivement dans la cité balnéaire après les récentes inondations (Rapport)

Publié le vendredi 25 octobre 2019  |  Abidjan.net
Crues
© Abidjan.net par M.D
Crues et inondations: Grand-Bassam, plusieurs habitations toujours inondées par les eaux
Victime d`e crue et d`inondation, voici plusieurs jours que Grand-Bassam, ville historique, ancienne capitale de la Côte d`Ivoire et patrimoine mondial de l`Unesco, est sous les eaux causant plusieurs sinistrés.


Selon un rapport des autorités communales daté du 24 octobre 2019, dont Abidjan.net a reçu copie, la situation des sinistrés s'améliore progressivement et le niveau de l'eau a baissé depuis les récentes inondations qui ont touché la ville.

Le document indique que suite à la montée des eaux dans les habitations, les premiers sinistrés ont été recueillis à la Maison de l’Apprentis du FDFP le lundi 14 octobre dernier. Le nombre est passé de 68 le premier jour à 513 le mercredi 16 octobre. Après une réunion de concertation organisée par le Préfet du département, un comité de crise a été mis sur pied le mardi 15 octobre 2019. La préoccupation majeure des autorités communales et préfectorales était d'abord de mettre les populations à l'abri et de pourvoir à leurs besoins les plus urgents, notamment en termes de nourriture, d’hygiène et de santé. Pendant ce temps, le niveau de l’eau a continué de monter et le nombre de sinistrés double jour après jour. Suite à cela trois nouveaux sites d’accueil des sinistrés ont été ouverts (Eglise catholique de l’Impérial, la cour du monument du phare et le centre de formation professionnelle du quartier France). Les autorités municipales ont mis à la disposition des services de la Mairie des moyens logistiques, matériels et humains, et un premier appui financier de 1.000.000 de Franc Cfa pour l’assistance aux sinistrés sur les sites d’hébergement provisoires. Il faut aussi noter qu’un budget journalier pour le fonctionnement des sites d’accueil a été dégagé par le Maire.

Après plusieurs visites dans les zones impactées, le comité de crise ont annoncé à la population les dispositions de secours à observer en cas d’inondation dans les différentes radios de la commune et aussi sur les réseaux sociaux. Les secouristes de l’Office Nationale de la Protection Civile (ONPC) et les équipes de la Mairie sont depuis lors, à pied d’œuvre pour sortir les sinistrés de leurs habitations et les aider à rejoindre les sites d’accueil. A côté de toutes ces initiatives, un appel aux dons a été lancé : plusieurs structures étatiques et privées, des ONG et des personnes de bonne volonté continuent de répondre favorablement à cette chaîne de solidarité.


Sécurisation, actions sanitaires et mesures techniques


Le Ministère en charge de la sécurité a déployé 111 éléments de la Police nationale pour renforcer l’équipe du Commissariat de Grand-Bassam pour la sécurisation des biens et des personnes. Ce dispositif de la Police est appuyé par les éléments de l’Arrondissement maritime et un détachement de la Gendarmerie nationale.

Au niveau sanitaire, le ministère a mobilisé ses structures, notamment l’Institut d’hygiène publique qui mène une opération de démoustication des zones impactées. La Direction Départementale de la santé a détaché une équipe de médecins sur les différents sites d’accueil pour la prise en charge médicale des sinistrés.
Il faut également noter que conformément aux mesures annoncées par lors du Conseil Municipal Extraordinaire, l’Institut national d’hygiène publique procédera à une opération de démoustication sur toute l’étendue du territoire communal à compter de ce vendredi 25 octobre jusqu’au 1er novembre 2019.


Cette crue, selon les experts, est la conséquence de l’ensablement de l’embouchure et de la pluviométrie abondante dans les régions du nord de notre pays et au-delà. Cette année, la crue du fleuve Comoé a dépassé les niveaux habituels. Selon les spécialistes, c’est un phénomène exceptionnel appelé « crue décennale ». Face à l’urgence de la situation, le Vice-président de la République a sollicité et obtenu du Gouvernement de ramener le début des travaux de l’ouverture de l’embouchure à novembre 2019 au lieu du premier trimestre de l’année 2020 comme initialement annoncé. Le BNETD et l’entreprise chargée de la réalisation des travaux de l’embouchure ont été amenés à explorer des pistes pour essayer d’anticiper la décrue des eaux. Plusieurs réunions techniques ont été organisées pour l’information des populations. Ainsi, après la Municipalité extraordinaire élargie aux vice-présidents des commissions non permanentes du Conseil Municipal, Réunion avec des experts au domicile du Vice-président à Grand-Bassam, un Conseil Municipal Extraordinaire a été organisé le mercredi 23 octobre pour faire le point de la situation aux populations et aussi les actions envisagées pour mettre fin au calvaire.

Depuis le lundi 21 octobre 2019, l’entreprise SGTM a installé un ensemble de matériels de pompage d’eau à l’embouchure. Il s’agit de : 1 GPS différentiel pour la mesure du niveau d’eau de la lagune et de l’Océan, 4 motopompes diesel dont 1 de 2000 litres la minute, 1 de 1000 litres la minute et 2 de 3 et 4 pouces.

Ces dispositifs ont permis d’avoir des résultats encourageants. A titre d’exemple, le niveau d’eau a baissé de 6cm le mardi 22 octobre à 11heures et de 12 cm le mercredi 23 octobre, soit une baisse de 18 cm en 3 jours. La lagune s’est retirée de 6cm des habitations. Les équipes de la Mairie et le Comité de crise sont toujours à la disposition des populations en cas de besoin.

Avant le déclenchement de l’inondation, le 26 septembre 2019, un appel à la vigilance a été lancé par les autorités sur les risques dans la première capitale de notre pays et les premières remontées des eaux ont été observées quelques jours après aux quartiers Oddoss et Phare.





R. K.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment