Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Koumassi / Vincent Toh Bi, Préfet d’Abidjan révèle: « les Gnambros se partageaient 12 millions de Fcfa par semaine à la gare informelle du Grand Carrefour"

Publié le mardi 29 octobre 2019  |  Abidjan.net
Koumassi
© Abidjan.net par P. R.
Koumassi / Vincent Toh Bi, Préfet d’Abidjan révèle: « les Gnambros se partageaient 12 millions de Fcfa par semaine à la gare informelle du Grand Carrefour"
La municipalité a pris un arrêté de fermeture de la gare informelle de "wôrô-wôrô" (taxi) et "Gbaka" (mini-bus) au Grand Carrrefour de Koumassi le 11 juin dernier.


« Dans un État, il n’y a aucun individu, ni aucun groupe d’individus plus forts que cet Etat », a déclaré ce lundi le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi en visite au Grand carrefour de Koumassi pour faire le constat du respect de la décision des autorités de mettre fin à l’activité anarchique des syndicats de transporteurs à cet endroit.

La municipalité a pris un arrêté de fermeture de la gare informelle de "wôrô-wôrô" (taxi) et "Gbaka" (mini-bus) au Grand Carrrefour de Koumassi le 11 juin dernier. Cette décision faisait suite à un affrontement entre des syndicats du secteur (conflits d’intérêts) faisant un mort (un jeune de 16 ans). Depuis cette date, des éléments des forces de l’ordre ont été déployés sur place en vue de faire respecter la mesure.

« L’Etat dans sa mission de protection des populations, dans le respect des lois et règlements, doit avoir toujours raison pour l’intérêt de tous. L’Autorité de l’Etat s’est réaffirmée au Grand Carrefour de Koumassi. Il y a seulement 04 mois y régnaient des bandes de voyous dits "gnambros" qui semaient la mort et la peur. Environ 42 groupes criminels s’y partageaient le temps et les gains de leurs crimes. Ils faisaient un bénéfice de 12 millions par semaine, produit du rançonnement et de la terreur des pauvres transporteurs » a expliqué le préfet.

L’espace a été également libéré de toutes les constructions anarchiques et présente aujourd’hui un beau visage, a-t-il estimé. De plus, « le large drapeau national qui flotte désormais sur cet espace rénové et redevenu beau, jadis un nid de violence, est le symbole de l’ordre qui doit toujours prévaloir pour que le développement soit possible » s’est-il réjoui.

Il n’a pas manqué de félicier le Maire de Koumassi et son équipe, les transporteurs mais également aux populations (les usagers) pour leur esprit de coopération dans cette lutte pour le respect des lois.

« Bravo aux forces de sécurité qui travaillent sans relâche pour la sécurité et la tranquillité des Abidjanais. Abidjan se rénove grâce au dynamisme remarquable de tous ses Maires. Nous les encourageons donc à prendre des mesures énergiques dans leurs communes, pour le bien de leurs populations. » a-t-il conclu.



P. R.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment