Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

L’homme court un risque plus grand de faire un AVC que la femme non ménopausée (Ministre)

Publié le mardi 29 octobre 2019  |  APA
L`homme
© Autre presse par DR
L`homme court un risque plus grand de faire un AVC que la femme non ménopausée (Ministre)


Le genre masculin court un risque plus grand de faire un Accident vasculaire cérébral ( AVC) plus que la femme qui n'est pas ménopausée, a indiqué mardi à Abidjan, Dr Eugène Aka Aouélé, le ministre ivoirien de la santé et de l'hygiène publique lors des premières Journées nationales de lutte contre l'AVC ( JNL-AVC 2019).

« De nombreux facteurs de risque peuvent entraîner un AVC. Parmi ceux-ci on compte le tabagisme, les antécédents de maladies cardiaques, l'inactivité physique... Le genre masculin court un risque plus grand d'accident vasculaire cérébral que la femme qui n'est pas ménopausée », a dit dans un discours M. Aouélé d'ouverture de la JNL-AVC 2019 organisée par l'ONG « AVC Espoir» autour du thème: « AVC: La prévention, une priorité nationale».

Ces assises, les premières du genre en Côte d'Ivoire dans la lutte contre l'AVC coïncident avec la Journée mondiale de lutte contre cette pandémie célébrée le 29 octobre de chaque année.

Regrettant l'ampleur de cette affection qui représente un véritable problème de santé publique en Côte d'Ivoire, M. Aouélé a souligné qu'il ne se passe de jour dans le pays sans que cette maladie «ne frappe quelqu'un ».

« En Côte d'Ivoire, l'AVC représente aujourd'hui le premier motif d'admission au service de neurologie avec une moyenne de près de 40% des cas d'hospitalisation et une gravité préoccupante de l'ordre de 100% de déficit moteur responsable d'un taux de décès qui oscille entre 25 et 40%», a-t-il fait savoir annonçant dans la foulée, la construction « en cours» du deuxième institut de cardiologie du pays à Bouaké (Centre-Nord).

Poursuivant, il a assuré que l'engagement du gouvernement ivoirien « est total» dans la lutte contre cette maladie. « La prévention est essentielle pour tous », a conseillé M. Aouélé estimant que «personne n'est à l'abri d'une insuffisance cardiaque ».

Pour sa part, Chantal Zahoui Gnahouo, la présidente l'ONG « AVC Espoir », initiatrice desdites journées, a soutenu que l'AVC est le « destructeur de la dignité humaine ».

Des communications, des conférences et des séances de dépistage gratuit meubleront ces premières Journées nationales de lutte contre l'AVC. L'AVC est une perte soudaine de la fonction cérébrale d'une région plus ou moins importante du cerveau, provoquée par un arrêt de la circulation sanguine dans le cerveau.

Il peut entraîner la mort ou laisser des séquelles graves. Selon l'OMS, en 2008, 17 300 000 personnes sont décédées dans le monde du fait des maladies cardiovasculaires comme l'AVC et les 4/5è de ces décès surviennent dans les pays à revenus faibles. Une projection de 23 millions de nouveaux cas d'AVC est faite pour 2030.

LB/ls/APA
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment