Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Lancement du projet ‘’Crédit Soutrali’’ : le Ministre Souleymane Diarrassouba rappelle l’importance de la carte de commerçant pour la modernisation du commerce en Côte d’Ivoire

Publié le vendredi 15 novembre 2019  |  Ministères
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de lancement du projet ‘’Crédit Soutrali’’
Le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a présidé la cérémonie de lancement du projet ‘’Crédit Soutrali’’, le jeudi 14 novembre 2019, à son cabinet, à l’immeuble Postel 2001 au Plateau.


Le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a présidé la cérémonie de lancement du projet ‘’Crédit Soutrali’’, le jeudi 14 novembre 2019, à son cabinet, à l’immeuble Postel 2001 au Plateau. Cette cérémonie lui a servi de prétexte pour rappeler l’importance de la carte de commerçant pour la modernisation du secteur du commerce en Côte d’Ivoire.

« Cette carte devrait permettre de répondre, in fine, aux besoins des commerçants pour développer une connectivité des services offerts et de dynamiser ainsi le secteur du commerce en Côte d’Ivoire », a-t-il d’emblée situé. Puis, il a rappelé que la carte de commerçant a été initiée en vue d’encourager la politique de formalisation et de modernisation du secteur commercial.

Ainsi, cette carte devrait permettre de répondre aux besoins des commerçants, de sorte à dynamiser le secteur du commerce en Côte d’Ivoire, à travers la connectivité des services offerts. « En effet, cette carte ouvre la porte à d’énormes opportunités, notamment en termes de crédit, de couverture sociale de retraite, d’assurance et des risques divers liés à l’activité commerciale », a poursuivi le Ministre Souleymane Diarrassouba.

« Voyez-vous, le monde du commerce constitue un pilier important pour les activités économiques en Côte d’Ivoire et le commerce a contribué, en 2017 pour 8,8% au PIB et en 2018 pour 10,6%. Les perspectives de 2019 s’élèvent à environ 11%. Cela veut dire que le commerce est dans un train totalement positif qui permet de consolider notre position au niveau du Produit Intérieur Brut », a-t-il souligné.
A juste titre, il a salué le partenariat entre le groupement Oneci-Unitek et l’Unacoopec-Ci et a félicité toutes les équipes aussi bien du ministère, du groupement, que de la Chambre de Commerce qui ont contribué à l’aboutissement du projet ‘’Crédit Soutrali’’ doté d’une enveloppe de 4 milliards Fcfa mise à la disposition des commerçants. Evidemment, ce projet contribuera à faciliter la migration de l’informel vers le formel dans le secteur du commerce en Côte d’Ivoire.
Dans la foulée, il a invité les banques et les institutions de microcrédits à soutenir le projet de la carte de commerçant qui a un impact direct sur l’inclusion financière et le taux de bancarisation qui se situe à 18%. « Je pense que cela est dans l’intérêt de ces institutions, parce que notre cible c’est environ 3 millions de nouveaux clients que sont les commerçantes et les commerçants. C’est une véritable opportunité pour que cet effet de masse puisse profiter au développement de leurs activités », a indiqué le Ministre en charge du Commerce.

Rappelons que la signature de convention de contrat pour le projet ‘’Crédit Soutrali’’ s’est effectuée entre l’administrateur provisoire de l’Unacoopec-Ci, Issiaka Savané, du Directeur général de l’Oneci, Djakalidja Konaté et du Directeur général de l’Unitek, Body Hamidou. Etaient aussi présents le président de la Fenac-Ci, Farikou Soumahoro et du Secrétaire exécutif du Comité de concertation Etat-secteur privé, Mariam Fadiga Fofana.
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment