Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Des producteurs d’anacarde de la délégation d’Odienné soulagés par le projet GIE/GEPPA

Publié le jeudi 28 mai 2020  |  AIP
Un
© Autre presse par DR
Un audit confidentiel du cabinet de conseil Deloitte accable la filière ivoirienne de l’anacarde


Odienné - De nombreux producteurs de noix de cajou de la délégation d’Odienné ont eu le bonheur d’écouler une partie des stocks en souffrance au prix homologué de 400 FCFA le kilogramme, grâce au projet GIE/GEPPA, démarré dans la zone il y a un peu plus d’une semaine.

Selon la délégation locale du Conseil du coton et de l'anacarde, plus de 421,5 tonnes de noix ont été enlevées, depuis lors, dans l’ensemble des quatre régions (Kabadougou, Folon, Bafing, Tonkpi) qui composent la zone. Soit près de 170 millions FCFA empochés directement par l’ensemble des producteurs concernés.

Mis en œuvre par des exportateurs nationaux, avec le soutien de l’Etat, à travers le Conseil du coton et de l'anacarde, ce projet intègre les initiatives gouvernementales visant à améliorer les revenus des producteurs d’anacarde. Dans un contexte surtout de spéculation, exacerbé par la crise sanitaire mondiale du coronavirus, et qui a conduit à une chute drastique du prix d’achat du kilogramme de cajou.

Le programme, portant à terme sur l’enlèvement d’un total de 200 000 tonnes, consiste ainsi à acheter directement aux paysans une certaine quantité de leur production au prix homologué de 400 F/kg.

Le Conseil du coton et de l'anacarde oriente les acheteurs, des coopératives relaies des sociétés exportatrices, vers ces producteurs et veillent, en amont, à valider puis à superviser toutes les transactions. L’objectif étant de booster le prix d’achat du kilogramme qui a dégringolé jusqu’à 150 FCFA dans certaines zones contre 400 Francs fixé par le gouvernement pour la présente campagne de commercialisation.

Dans le district du Denguélé spécifiquement, trois exportateurs ont été cooptées qui s’appuient sur des coopératives locales pour l’achat sur le terrain. Deux de ces coopératives, "Nafana Djigui" et "CASBO", basées à Odienné, revendiquent, après une semaine d’activités, plus de 110 mille tonnes de noix enlevées dans tout le district, composé des régions du Kabadougou et du Folon.

Dans la commune d’Odienné, une trentaine de tonnes a été enlevée, sur la période, à en croire la représentation locale de la Chambre d’agriculture, partie prenante à l’opération. Un bonheur grandement apprécié par les bénéficiaires, selon le premier responsable de la représentation, Ali Soumahoro. Surtout que l’opération est tombée pile poil au moment de la fête du Ramadan.

Soutenu par le même objectif et avec le même mode opératoire, un autre projet d’enlèvement de 1000 tonnes de noix de cajou, au prix homologué, à l’intention des producteurs de la délégation du Conseil du coton et de l'anacarde est également en déploiement. En outre, la délégation reste dans l’attente d’un autre programme similaire du gouvernement inscrit dans le cadre global de son plan de riposte contre la maladie à coronavirus.

kg/cmas
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment