Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les producteurs de cajou du Bafing sensibilisés sur la certification de leurs plantations

Publié le vendredi 29 mai 2020  |  AIP
Un
© Autre presse par DR
Un audit confidentiel du cabinet de conseil Deloitte accable la filière ivoirienne de l’anacarde


Touba - Les producteurs d'anacarde ont été sensibilisés jeudi sur le projet de certification gratuite de leurs plantations par l'Union régionale des sociétés coopératives agricoles du Bafing (URESCA-Bafing ).

Au total, 64 producteurs venus des trois départements de la région du Bafing et des responsables de la direction régionale de l'Agriculture et de l'Agence nationale d'appui au développement rural (ANADER) étaient présents.

Le président de l'URESCA-Bafing, Diomandé Gondo, a précisé que cette opération donnera une idée de la quantité de cajou produite dans le Bafing, facilitant ainsi la mise en place du financement.

La délimitation des plantations d'anacarde et la détermination de leur superficie, permettant de prévoir la production de la campagne prochaine, constituent l'essence de ce projet de certification. Les producteurs seront ainsi identifiés pour l'établissement d'une base de données dans le but de faire des prévisions.

Les échanges ont été l'occasion pour les participants à cette rencontre de mieux comprendre le projet de certification et d'exprimer leur engagement dans cette opération.

"L'attestation de plantation fait de nous, des propriétaires. Nous avons compris tous les contours de ce projet et nous y adhérons", a insisté le président de la coopérative Fasso Dinmin de Booko, Diomandé Adama. Il a invité l'ensemble des producteurs à plus de solidarité pour que les stocks de cajou non achetés cette année, soient enlevés au prix officiel de 400 francs CFA le kilogramme.

dm/tad/cmas
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment