Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Des productrices de charbon s’engagent à changer d’activité

Publié le mercredi 1 juillet 2020  |  AIP


Ferkessédougou - Des femmes productrices de charbon regroupées au sein de l'association Foundara de Lassologo, ont pris l'engagement de renoncer à l'exploitation du bois et d'envisager d'autres métiers afin de préserver le patrimoine forestier de la région.

Longtemps coachées par l'ONG Stop Désert et après plusieurs séances de sensibilisation, les femmes productrices de charbon regroupées à Lassologo, au sein du groupement "Foundara", ont décidé d'abandonner la filière, vendredi, lors d'une séance de sensibilisation, initiée par cette ONG, dans ce village, situé à 15 km de Ferkessédougou.

"Nous avons enfin compris que cette activité agit négativement sur la nature. Aujourd'hui, il n'y a plus de bois à proximité. Il faut aller très loin pour en trouver. Oui, la forêt est en train de disparaître, et cela a des répercussions catastrophiques sur le climat" a regretté, leur porte-parole, Mme Koné Gnénémakyé.

"Elles affirment que c'est parce qu'elles n'ont pas d'autres activités qu'elles exploitent le bois. C'est le charbon qui leur permet de se nourrir et scolariser leurs enfants. Elles souhaitent qu'on leur trouve quelque chose à faire afin qu'elles puissent quitter définitivement le métier du charbon de bois" a-t-il précisé.

Selon le président de l'ONG Stop Désert, Lassologo est une zone où la production du charbon est très forte, et le Néré et le karité sont les essences qui y sont abusivement exploitées du fait de leur qualité. "Aujourd'hui, ces arbres sont devenus rares", a-t-il regretté.

(AIP)

ti/kkf/ask
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment