Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Plus de 190 millions du FEM pour le développement local en lien avec la préservation de l’environnement dans le Denguélé

Publié le mardi 15 septembre 2020  |  AIP


Odienné - Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) a développé au profit de populations du Denguélé 16 programmes de micro financement, d’un coût global de 190, 9 millions, dans le cadre de ses actions de lutte contre la pauvreté en milieu rural, en lien avec la préservation des écosystèmes, selon l’équipe de coordination nationale.

Le dernier en date est un projet d’équipement, de formation et d’installation en apiculture moderne, en déploiement dans trois villages du département d’Odienné à savoir Bassékodougou, Kodougou et Niamasso. Les bénéficiaires, au nombre de 15 (soit 5 par village) ont réceptionné, vendredi 12 septembre 2020, les équipements nécessaires à leur installation notamment les ruches pour un total de 225 (25 ruches par personnes soit 75 par village).

Le projet, d’un coût global de 30 millions F CFA, tout en apportant des revenus alternatifs aux populations de ces localités, permettra de lutter contre l’orpaillage illégal et ses effet néfastes sur l’environnement ainsi que la récolte traditionnelle de miel (par le feu), source de feux de brousses et de destruction massive des abeilles pollinisatrices et de leur habitat.

Il devrait, selon le compte d’exploitation prévisionnel, procurer à chaque bénéficiaire, avec les 25 ruches reçues, un revenu brut de « 1,5 million F CFA », la première année. La prévision est de « trois millions » pour la deuxième année d’exploitation.

Les localités de Gbéléban, Fengolo, Séguélon, Tiémé, Dioulatiédougou, Madinani, Fiela, Korondougou, Samatiguila, ont déjà bénéficié du programme de micro financement du FEM, à travers diverses activités.

Au-delà de ces micro-projets, le district du Denguélé, formé par les régions du Kabadougou et du Folon, bénéficie de deux programmes régionaux dont « le programme d’inversion des tendances à la dégradation des terres et des eaux internationales dans le bassin du fleuve ».

« Le programme intégré de développement et d’adaptation aux changements climatiques dans le bassin du Niger : PIDACC/BN », logé à Odienné, la capitale du Kabadougou, pour une durée de six ans, démarrera sous peu.

Créé en 1991, le FEM est un mécanisme financier qui accorde des aides financières aux Etats en développement pour réaliser des projets ayant des retombées positives pour l’environnement mondial et favorisant des moyens de subsistance viables dans les communautés locales.

Le fonds finance des projets dans le domaine de la biodiversité, des changements climatiques, des polluants organiques persistants, des eaux internationales, de la dégradation des sols, de la gestion durable des forêts, de la gestion du mercure et de la protection de la couche d’Ozone.

Le programme de micro financement du FEM, avec pour agence d’exécution le PNUD, finance des projets au profit des organisations communautaires à la base et la société civile pour résoudre des problèmes environnementaux tout en luttant contre la pauvreté.

Le FEM dans le cadre de ses missions a financé une soixantaine de rands projets et plus de 338 micro-projets en Côte d’Ivoire pour un coût global de 3,6 milliards F CFA, sous forme de subventions.

kg/ask
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment