Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le ministre Amadou Koné, à l’ouverture de l’IFPAGC : “En politique, il y’a la vérité, le mensonge, les coups bas”

Publié le lundi 7 juin 2021  |  L’intelligent d’Abidjan
Panel
© Autre presse par DR
Panel organisé par l`Institut de Formation Politique AGC
Abidjan le 05 juin 2021, Le Ministre des Transports Amadou Koné, a participé le vendredi 5 juin 2021, à Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, à un panel organisé par l’Institut de Formation Politique Amadou Gon Coulibaly (IFP-AGC), sur le thème : « Engagement Politique et Gestion de l’État »


Selon le ministre des transports Amadou Koné, en politique, il y’a la vérité , le mensonge et les coup bas. Amadou Koné a tenu ces propos le vendredi 4 juin 2021, à la conférence inaugurale de la rentrée académique de l’Institut de formation politique Amadou Gon Coulibaly (IFAGC) au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan Cocody.
« Je voudrais dire à ceux qui veulent rentrer en politique que, quel que soit le parti où ils adhéreront, que c’est très dur. Il faut être très bien préparé. J’espère que l’Institut vous préparera à tout ça. En politique, il y’a la vérité, le mensonge, les coups bas, il y a tout. Il faut prioritairement avoir un engagement pour la collectivité, pour développer et faire avancer » a-t-il conseillé Amadou Koné.
Le ministre Amadou Koné a également évoqué les circonstances qui l’ont poussé à entrer en politique. Un domaine qu’il avoue ne pas aimer mais qu’il a dû embrasser pour refus de l’injustice. « Je n’aime pas la politique. Honnêtement, je déteste la politique. Je me suis retrouvé dedans par obligation mais aussi par éducation. Nous avons grandi dans un environnement politique avec des gens que nous avons fortement aimés, qui ont tellement souffert. La politique me repoussait. Je ne voulais pas en entendre parler à titre personnel. Tout a basculé en 1999 où pour des raisons d’affiliation, je me retrouve en train d’être traqué par le pouvoir en place. C’était le CNSP (Conseil national de salut public du Général Robert Gueï. Ndlr) », a-t-il expliqué. Amadou Koné a dit avoir été traqué et poussé à l’exil, en raison de ses affinités avec le président Alassane Ouattara, alors président du RDR, et pour ses liens de parenté avec le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, son cousin, proche collaborateur d’Alassane Ouattara. Selon lui, sa famille a perdu plusieurs de ses membres dans cette traque. Une situation qu’il a trouvée insoutenable.
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment