x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 23 septembre 2010 | L’intelligent d’Abidjan

UDPCI / Affaire "détournement de 223 millions de FCFA" - Mabri Toikeusse et Blon Blaise s’accusent

© L’intelligent d’Abidjan Par DR
Udpci-Vgr (vision Guéi Robert) - Siki Blon Blaise investit Mme Isabelle Gboguet à la tête de la Coordination de Bouaké
Samedi 18 septembre 2010. Bouaké, Place du carnaval. Le Président du Conseil Général de Man, vice-président de l`Assemblée Nationale, Siki Blon Blaise parmi ses fidèles
Une affaire de 223 millions de FCFA oppose depuis quelques jours les deux tendances du parti arc-en-ciel : d’un côté l’Udpci tendance Mabri et de l’autre l’Udpci-Vgr, tendance dirigée par Siki Blon Blaise. Depuis l’éclatement de cette affaire les deux hommes s’affrontent par meetings interposés. C’est au cours d’un meeting qu’il a animé le 15 septembre à Logoualé que Mabri a étalé son ancien compagnon Blon Blaise, président du Conseil général de Man, qu’il a traité de voleur. ‘’Blon a volé 223 millions de FCFA de l’Udpci. Il a ouvert un compte à la banque du Trésor. On vient de le prendre en flagrant délit de vol. Je n’ai jamais donné mandat à Blon Blaise de prendre l’argent sur le compte de l’Udpci. Il n’est pas le trésorier de notre parti’’, avait fulminé Mabri Toikeusse. Face à cette grave accusation, l’accusé a donné la réplique au sortir d’une réunion de son parti le mardi 21 septembre 2010, contre ce qu’il qualifie de contre-vérités de Mabri Toikeusse. ‘’Je mets Mabri au défi d’apporter la moindre preuve de ses accusations’’, a répondu « le bulldozer de l’ouest ». De son côté Blé Guirao, troisième secrétaire général adjoint de l’Udpci, tendance Mabri, indique que Blon a agi avec de faux documents à la banque du Trésor où il a touché la cagnotte en quatre retraits. Contre toutes ces allégations portées contre lui, Blon Blaise dit attendre la plainte de Mabri en toute sérénité. ‘’Si c’est son argent qu’il porte plainte et nous irons nous expliquer devant les tribunaux’’, a coupé court le Président du Conseil général de Man. Qui assure que les agissements de Mabri n’ont pour seul objectif que de chercher à se repositionner auprès des Yacouba qui ne misent plus sur lui. Pis, il conteste la légitimité de Mabri Toikeusse dont le mandat est arrivé, selon lui, à expiration depuis le 9 avril 2010. Et d’expliquer que c’est le refus de Mabri d’organiser le congrès relativement aux textes du parti, qui a engendré la création de l’Udpci-Vgr (Vision Guéi Robert). Cette dernière tendance de l’Udpci revendique la majorité des élus : 10 des 14 députés, 3 présidents de Conseils généraux (Man, Biankouma et Danané), 5 maires sur 9 élus en 2001. C’est fort de cet acquis que Blon Blaise se dit fondé à réclamer sa part de subvention à l’Etat, subvention allouée au prorata de la représentativité des partis à l’Assemblée Nationale. Blon Blaise dit avoir régulièrement saisi le ministère de l’Economie et des Finances et celui de l’Intérieur, afin que les subventions allouées à l’Udpci tiennent désormais compte du poids de chacune des deux tendances. Le président de l’Udpci-Vgr a ouvert un compte à cet effet à la banque du Trésor. Approchée par un confrère, la Trésorerie d’Abidjan-Sud à Adjamé reconnait l’existence d’un compte de l’Udpci-Vgr, alors que celui de l’Udpci tendance Mabri est logé à la Bank of Africa (BOA) en zone 4C. Interrogé, l’agent du Trésor a expliqué que les subventions allouées aux partis politiques sont payées par chèques barrés non endossables et qu’il est impossible à Blon Blaise de toucher un chèque barré non endossable. Et de préciser que s’il y a eu décaissement, ce serait certainement au nom de l’Udpci-Vgr et non au nom de l’Udpci tendance Mabri. Cette affaire n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Lors de son meeting de samedi dernier à Bouaké, Blon Blaise a encore tancé son ancien compagnon, l’accusant d’être à la base de toutes les difficultés de l’Udpci caractérisées par les départs massifs des cadres. En tout cas, chacun ne rate plus l’occasion pour tirer sur son adversaire

S.Débailly

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ