x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 6 juin 2011 | L’intelligent d’Abidjan

Côte d’Ivoire / Processus de réconciliation nationale : Gagnoa réclame une visite de Ouattara

Conviviale était la visite de travail des chefs cantons et de lignages du département de Gagnoa rendue au président de la commission Dialogue, Vérité et Réconciliation, l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny. C’était le vendredi 03 juin 2011, à Yamoussoukro. Au total, 165 chefs issus de 15 cantons des 10 sous-préfectures de Gagnoa ont assisté à cette rencontre. Placée sous le thème du réalisme citoyen.

Elle s’est déroulée en trois phases. Et ce, en présence d’un parterre de dignitaires, au nombre desquels le prince Agbo du royaume de Sakassou, Nana Toto Kra (Satiklan), nana Akra de Bouaké, Touré Almamy ,représentant la région du Denguélé, Bamba Lama de la région des savanes, Dakoury Tabley, Abel Djohoré, cadres du Fromager. M. Noel Gnagno, chef du village de Dodjagnoua et porte-parole de la délégation des chefs du Fromager, a situé le sens de la visite : s’enquérir de l’état de santé des liens de fraternité entre les populations de Gagnoa et de Yamoussoukro, deux villes jumelées. « Nous avons connu des moments difficiles, on vous ne a pas vus. Qu’est-ce qui se passe ? Y a-t-il quelque chose ?», a-t-il demandé.

Répondant au nom de ses pairs chefs autochtones Akouè et Nanafouè, Nana Yao N’guessan, chef du village de Grominakro a expliqué à ses hôtes que cette absence à leurs côtés devrait être imputée à la peur qui s’est emparée de l’ensemble des populations ivoiriennes. Les échanges qui se sont poursuivis à huis clos entre le Premier ministre et ses hôtes ont permis aux deux parties d’élaborer des stratégies pour une réussite parfaite du processus de réconciliation des Ivoiriens. Dans son adresse M. Gbizié Lambert, président du conseil des chefs de village du département de Gagnoa a expliqué les souffrances endurées par les populations de la région du Fromager lors des évènements de la crise post-électorale, qui ont créé une fracture sociale.

Avant de souligner que malgré cette situation, les raisons d’espérer en une Côte d’Ivoire réconciliée et conquérante sont palpables et réelles. Selon lui, les chefs souhaitent qu’il soit mis fin dans les meilleurs délais aux amalgames qui rendent coupables tous les peuples Bété, parce qu’un des leurs fut président de la République. Et d’ajouter : «le peuple Bété de Gagnoa reconnaît le docteur Alassane Ouattara comme le Président de la République de Côte d’Ivoire. Et croit intimement en la république de Côte d’Ivoire ». Poursuivant, il a demandé au Premier ministre Banny de transmettre au chef d’Etat qu’il fasse sa première sortie à l’intérieur du pays à Gagnoa. Pour sa part, Charles Konan Banny qui était entouré pour la circonstance du préfet de région, Ekponon André, du maire de la commune M. Gnrangbé Jean et du vice-gouverneur Koffi Octave, a remercié les initiateurs de cette rencontre. « Nous sommes en train de poser les jalons de la Côte d’Ivoire de demain(…) Prenons ce pari. Dans quelque temps, nous serons heureux et fiers d’avoir participé a la naissance de cette nouvelle Côte d’Ivoire de paix et de fraternité», a-t-il dit. Il leur a remis le don du Président de la République, d’une valeur de 5.000.000 FCFA. La prestation forte appréciée du groupe Zéguéliba a mis fin à cette rencontre.

Diallo Harry

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ