x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 6 juin 2011 | Le Patriote

Réconciliation nationale / Alphonse Djédjé Mady : “Sans oublier ce qui s’est passé, nous devons pardonner”

© Le Patriote Par Emma
RHDP - Pr Alphonse Djédjé Mady, Secrétaire général du PDCI-RDA, président du Directoire du RHDP
“Il y a un temps pour pleurer. Il y a un temps pour rire », dit l’Ecclésiaste dans la Bible. Après les larmes et les pleurs, Koumassi a décidé de fêter son héros, le docteur Alassane Dramane Ouattara. Et pour cette fête, la place Inchallah a refusé hier du monde. Le maire N’Dohi Yapi Raymond, pour la réussite de cette célébration, a mis les petits plats dans les grands. La place Inchallah, décoré magnifiquement aux couleurs nationales pour la circonstance, a reçu des invités prestigieux au nombre desquels figuraient le président du directoire du RHDP, le Pr Alphonse Djédjé Mady et Mme la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara. Le président du directoire du RHDP a insisté au cours de son intervention sur la sécurité et la réconciliation nationale. Pour le premier volet de son discours, il a demandé aux Forces républicaines de Côte d’Ivoire de veiller sur la sécurisation des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire. « Le président Ouattara et le RHDP vous invitent à tout mettre en œuvre pour assurer un climat de sécurité sur toute l’étendue du territoire pour permettre la reprises des activités et le processus de réconciliation. Car l’avenir de ce pays, comme dans tout pays démocratique, repose sur vous. Le rôle que le pays vous a assigné est de veiller sur la sécurité des personnes et des biens pour permettre que les lois de la République s’appliquent. Le président Alphonse Djédjé Mady a insisté pour que les FRCI fassent leur travail de sécurisation sans commettre des violations des droits de l’Homme. « Toutes les exactions et les violations des droits de l’Homme ont été proscrits par le président Alassane Ouattara et la communauté internationale. Il importe donc à nos forces armées de faire en sorte que chaque femme, chaque homme chez lui à son domicile soit en totale sécurité et protégé. Ce travail, nous le reconnaissons est difficile. Mais comme le dit Lyautey, « c’est parce qu’il est difficile que nous vous le confions. On compte sur vous », a-t-il exhorté le président du directoire. En ce qui concerne la réconciliation nationale, le Pr. Alphonse Djédjé Mady a insisté sur le pardon. « Alassane Dramane Ouattara s’est engagé à réconcilier tous les Ivoiriens. Cette volonté de vivre ensemble est le mot que le RDR a utilisé depuis sa création. C’est pourquoi, sans oublier ce qui s’est passé, nous devons pardonner à notre sœur et à notre frère », a-t-il conseillé. Avant de nuancer en ces termes : « Pardonner ne veut pas dire oublier. Pardonner veut dire qu’on se souvient de ce qui a été fait hier et on remet à l’autre sa faute. On accepte de revivre avec lui et à reprendre des relations conformes à ce qui peut se passer dans une vie sociale normale ». Aux chefs religieux et traditionnels présents à la cérémonie, le président du directoire du RHDP a demandé d’œuvrer au sein des communautés dont ils ont la charge, afin que la réconciliation nationale soit une réalité. « A nos guides spirituels et traditionnels, cette tâche vous revient en priorité. C’est vrai que le président Ouattara a créé une commission chargée du dialogue, de la vérité et de la réconciliation. Mais c’est dans chaque communauté ivoirienne que cet effort de réconciliation doit être fait. Ce ne sera pas facile, parce qu’il y a des vies humaines qui ont disparu et parce qu’il y a en qui ont perdu l’économie de toute une vie. Ce sera pas facile, parce que les choses perdues ne pourront plus être reconstituées », a-t-il averti. Mais le disciple de Félix Houphouët-Boigny a demandé aux chefs religieux et traditionnels d’avoir toujours recours au dialogue pour parvenir à réconcilier les Ivoiriens entre eux-mêmes.

Avant lui, le maire N’Dohi Yapi Raymond a exprimé son admiration et sa fierté à l’égard des présidents Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara, Mabri Toikeusse et Anaky Kobenan « d’avoir su cultiver les vertus de la patience, du dialogue, de pardon et de paix enseignés par le père fondateur ». Il n’a pas manqué de saluer l’action remarquable du Premier ministre dans la lutte contre les bourreaux de la démocratie. A tous ceux qui rêvent encore d’un retour imminent du FPI au pouvoir, il a dit de se mettre une fois pour toutes dans la tête qu’Alassane Ouattara est le président de la République de Côte d’Ivoire : « Ceux qui douteraient encore et croiraient aux hallucinations des prophètes du ventre n’ont qu’à se rappeler la mémorable cérémonie d’investiture qui s’est tenue le 21 mai 2011 à Yamoussoukro, ville symbole de paix et de développement ». A sa suite, Mme la ministre Kandia Camara a exhorté les militants du RHDP à être des modèles partout où ils se trouvent. « La femme du RHDP doit avoir la maison la plus propre du quartier. La femme commerçante du RHDP est celle qui ne doit pas faire palabre au marché. Le vrai homme RHDP est celui qui est un modèle dans son quartier, qui est gentil avec ses voisins. La vraie jeunesse RHDP est celle qui bannit la violence dans son comportement de tous les jours, qui respecte le maître et les ainés. Le bon soldat qui aime le président de la République et le président Henri Konan Bédié est celui qui ne doit pas s’adonner au racket et qui traumatise la population. Le bon fonctionnaire du RHDP doit être à l’heure au travail et faire son travail avec conscience. Le bon gestionnaire RHDP est celui qui ne fait pas de détournement. Le vrai militant du RHDP est le vrai patriote qui aime son pays et qui fera en sorte, tout comme nous avons gagné l’élection présidentielle, que nous puissions gagner la bataille du développement », a conseillé Mme le ministre de l’Education nationale dans un tonnerre d’applaudissements Elle a pour terminer, demandé aux Ivoiriens de se donner la main pour gagner la bataille du développement dans la réconciliation.

Jean-Claude Coulibaly

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ