x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 6 juin 2011 | Soir Info

Cérémonie de réconciliation à Yopougon / Ben Laden (Frci) : "Plus de fouilles dans les maisons"

© Soir Info Par Emma
Le dernier bastion des partisans de Gbagbo tombe: soldats, miliciens et mercenaires libériens déposent les armes aux pieds des Forces républicaines, à Yopougon
Vendredi 29 avril 2011. Abidjan, commune de Yopougon. Des dizaines d`anciens éléments de la BAE, de la Garde républicaine, de miliciens ivoiriens et des mercenaires libériens déposent les armes au cours d`une cérémonie placée sous l`égide de l`Onuci. Les généraux Philippe Mangou et Gueu Michel, ainsi que les commandants Chérif Ousmane, Morou Ouattara et Ben Laden (centre) rassurent les hommes de Eugène Djué et Magui-le-tocard...
A l’initiative de Bema Fofana, président du Senat de Bouaké, une journée de ‘’cohésion sociale’’ a été organisée, le samedi 4 juin 2011, à l’hôtel Assonvon à Yopougon. Pendant cette journée parrainée par le premier ministre Guillaume Soro, et présidée par le ministre de l’Artisanat et des Pme, Sidiki Konaté, un prêtre et un Imam ont prié pour la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire. Le commandant des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci), Coulibaly Ousmane dit Ben Laden a saisi l’occasion pour rassurer les populations de Yopougon. ‘’Il n’y a plus de fouilles dans les maisons. Cela n’existe plus. C’est strictement interdit’’, a-t-il révélé avant d’appeler les populations à signaler toute personne se réclamant des Frci et qui s’aventurerait à enfreindre la décision prise. Selon Ben Laden, ‘’tous ceux qui sont en treillis ne sont pas forcément Frci’’. Il a demandé aux populations de faire confiance au système qui est mis en place pour les sécuriser. ‘’Les jeunes (soldats) entrent en caserne. Les choses sont bien avancées’’, a-t-il dit, avant de rassurer en ces termes : ‘’Il est hors de question que nous nous érigerons aujourd’hui en bourreaux’’. A ceux qui détiennent encore des armes à Yopougon, il a demandé de les déposer dans l’anonymat. Avant Ben Laden, le colonel Soumahoro Gaoussou, qui représentait le ministre Konaté Sidiki, a demandé à toutes les couches sociales de faire en sorte que ‘’la paix soit consolidée’’. Il a spécifiquement demandé aux chefs traditionnels et religieux d’œuvrer dans le sens du pardon et de la réconciliation nationale. ‘’Nous avons fait ce combat pour que chacun soit libre et se sente chez lui’’, a-t-il soutenu. En ce qui concerne l’initiateur de la journée, Bema Fofana, il a appelé les habitants de Yopougon et tous les Ivoiriens à taire leur rancœur pour s’inscrire véritablement dans le processus de réconciliation nationale. Djédjé Bagnon et Ouattara, président du Rhdp-Yopougon et représentant du ministre d’Etat Kafana Koné, ont tenu quasiment le même langage. Notons qu’ont participé à la cérémonie, entre autres, Maguy le Tocard, Sam l’Africain, Kima Emile et Mian Augustin (Sg Fesci).

BAMBA Idrissa

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ