x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 7 juin 2011 | Le Nouveau Réveil

Pour aider ses parents à être au même niveau d’information que tous les Ivoiriens : Kah Zion ouvre le 18 juin une radio de paix et de réconciliation à Toulépleu

© Le Nouveau Réveil Par Christian
Presse nationale - Le quotidien "L`Expression" souffle sa première bougie en présence des ministres Sy Savané, Konaté et du Roi de Bassam
"L’Expression" a célébré son 1er anniversaire à Grand-Bassam, dans le cadre somptueux du Koral Beach, les 3 et 4 juin 2010. Photo: Denis Kah Zion, DG du Groupe "Le nouveau réveil"
Bonne nouvelle pour les populations du département de Toulépleu. A partir du 18 juin 2011, elles seront au même niveau d`information que tous les autres Ivoiriens. Grâce à la Radio communautaire que va ouvrir un de leurs fils, Denis KAH ZION. Une valise-studio radio, un émetteur de 500W (40 Km à vol d`oiseau), deux dipôles, tel est le lot d`équipements pour une radio communautaire que Denis KAH ZION a acquis presque gratuitement récemment à Dakar (lors de la visite du Chef de l`Etat, Alassane OUATTARA, au Sénégal) avec le soutien de ses amis sénégalais. Equipement de pointe qui lui permet d`ouvrir dans quelques jours seulement une radio communautaire à Toulépleu. Département où depuis la récente crise, aucune radio n`émet. Aucune télévision ne peut être captée. Disons même que depuis la guerre de 2002, la RTI n`émet pas dans ce département qui compte plus de 40 000 âmes.

Seule la radio Mont Séïté, installée par le Conseil Général, permettait aux citoyens ivoiriens de cette partie de la Côte d`Ivoire de suivre (quand il n`y a pas de coupure d`électricité) les informations en procédant par le système de synchronisation des chaînes d`information aux heures des journaux radiodiffusés (Radio Côte d`Ivoire, RFI, BBC). ONUCI-FM qui a émis pendant quelques mois a du tout interrompre quand les mercenaires libériens ont exigé et obtenu le départ du contingent Beninois ONUCI de la ville. Bref, la nouvelle Radio Toulépleu permettra, par synchronisation, aux femmes, aux hommes et aux jeunes de Toulépleu et des sous préfectures de Péhé, de Méo, de Bakoubly, de Tiobly et de Nezobly d`être au diapason de l`actualité nationale et internationale à travers d`autres chaînes de radio. “"Radio Toulépleu" sera une radio au service du développement de notre région meurtrie par la guerre de 2002 et qui paye une fois de plus le lourd tribut de la récente crise. Radio Toulépleu sera une radio de paix, du "vivre ensemble", et de reconstruction de notre département. Elle ne sera pas comme la défunte radio Mont Séïté que des politiques ont utilisée pour semer les germes de la haine, de la violence et de la division dans notre région” tel est le pari que compte tenir Denis KAH ZION, son promoteur, qui a ajouté : "J`ai mal de voir mes parents vivre depuis des mois sans aucune information réelle sur la Côte d`Ivoire et sur le monde. Pour beaucoup d`entre eux, le pouvoir n`a pas changé de mains. GBAGBO est encore le Président de la République de Côte d’Ivoire. Plus grave pour nos parents, la guerre n`est pas encore terminée parce qu`ils n`ont aucune information sur la vie du pays depuis janvier puisqu’aucune radio n’émet là-bas. Avec cette radio, les autorités préfectorales, militaires et traditionnelles véhiculeront au quotidien les messages de paix et de réconciliation et développement. Radio communautaire, R.T FM, respectera à la lettre le cahier des charges qui la régit à l’instar de toutes les radios communautaires du pays". Bref, c`est un ouf de soulagement pour les populations de cette localité.

Cette radio, qui sera dirigée par PEHE Gérard, ex-Directeur de Radio Mont Séïté, va rassurer tout Toulépleu où la vie reprend petit à petit mais un département defiguré et balafré par la faute de certains cadres Lmp qui y ont convoyé les mercenaires libériens et manipulé des jeunes devenus miliciens. C’est ceux-là qui disons le net ont failli rayer Toulépleu de la carte de la Côte d’Ivoire. A Toulépleu, il faut donc informer, rassurer, toujours rassurer et encore rassurer les innocentes victimes de cette guerre.

P.K

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ