PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 13 juin 2011 | L’Inter

Face aux fausses prophéties : Les évangéliques demandent pardon aux Ivoiriens

© L’Inter Par F.D
Religion : Le pasteur Aby Paul dédicace l`ouvrage "De la délivrance à la régénération".
Samedi 19 février 2011 - Eglise méthodiste (Adjamé) : Le pasteur Aby Paul procède à la dédicace de son ouvrage "De la délivrance à la régénération".
• Le CECI veut s`impliquer dans la réconciliation nationale

Au moment où la Côte d`Ivoire amorce le virage de la réconciliation nationale, l`apôtre Janvier Kouko Bouabré, président national du bureau exécutif du Conseil évangélique de Côte d`Ivoire (CECI), veut prendre date avec l`histoire. Lundi 13 juin dernier, au cours d`une conférence de presse au siège de ladite fédération à la Riviéra, l`homme de Dieu qui vient d`arriver d`un voyage des USA a reconnu la part de responsabilité des chrétiens évangéliques dans la crise ivoirienne en s`accommodant aux fausses prophéties sans aucun fondement biblique, avant de demander pardon à la nation. ``Si les chrétiens avaient dit la vérité quand il fallait le dire, là où il fallait le dire, à qui il fallait le dire, on n`en serait pas là aujourd`hui. Il y a trois forces politiques en Côte d`Ivoire, lorsque deux se mettent ensemble, automatiquement la troisième est mise en minorité. On n`a pas besoin de prophétie pour ça``, a culpabilisé le président du Conseil évangélique de Côte d`Ivoire, l`apôtre Janvier Bouabré, ajoutant que l`Église a failli. Et cela, à tous les niveaux : les bergers, les pasteurs, les prêtres... ``Nous sommes coupables des meurtres, des tueries et autres exactions. Humblement devant Dieu, je me mets à genoux au nom de tout le corps du Christ pour demander pardon aux Ivoiriens. On a trahi pour satisfaire des besoins personnels ; n`eut été la main de Dieu, la Côte d`Ivoire aurait basculé dans le chaos``, a-t-il regretté. Poursuivant, le président Bouabré a demandé à tous les chrétiens évangéliques de Côte d`Ivoire de se mettre à la disposition des nouvelles autorités ivoiriennes qui, de son aveu, sont le choix de Dieu. Cette conviction, il dit la tirer des Écritures à travers Romains 13, versets 1-2. ``Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car, il n`y a point d`autorité qui ne vienne de Dieu. Et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C`est pourquoi, celui qui s`oppose à l`autorité résiste à l`ordre que Dieu a établi et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes``, a-t-il rappelé. Pour rester dans cette dynamique, le conférencier a soutenu que sa fédération envisage de rencontrer le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara, dans les prochains jours pour lui porter un message fort. Mais dans l`immédiat, l`église évangélique veut jouer pleinement son rôle dans le processus de réconciliation nationale. Étant entendu que dans II Corinthiens 5, versets 18-19, selon l`apôtre Janvier Bouabré, la Bible indique clairement que les chrétiens ont reçu le ministère de la réconciliation. ``C`est nous qui prêchons dans les mosquées, les temples, les églises...``, s`est-il convaincu. Mais pour écrire les nouvelles pages de la Côte d`Ivoire réconciliée avec les évangéliques ivoiriens, l`homme de Dieu plaide pour une église désormais débarrassée de toute souillure, de toute cupidité, de toute pratique occulte pour aller à une église de sainteté et de sanctification. ``Que les autorités nous aident à mettre de l`ordre dans les églises. Désormais, n`importe qui ne pourra parler en notre nom dans les médias. Il faut que les églises soient réglementées et que les brebis galeuses soient extirpées de nos rangs``, a-t-il dit. A noter que le Conseil évangélique de Côte d`Ivoire revendique plus de 4.000 églises en Côte d`Ivoire et est représenté en France, en Suisse, aux USA, en Afrique du Sud, en Italie, au Togo, au Burkina Faso etc.

G. DE GNAMIEN

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ