x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mardi 14 juin 2011 | Nord-Sud

Pr Alphonse Djédjé Mady, président du directoire du Rhdp, depuis Grand-Bassam :«Laissons la justice faire son travail, réconcilions-nous»

Les populations de Grand-Bassam ont célébré, samedi dernier, la paix retrouvée dans le département. Occasion pour l’invité de cette fête, le Pr Alphonse Djédjé Mady, président du directoire du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), d’envoyer les gardiens de la tradition et des chefs religieux en mission pour la réconciliation.

Les vaillantes populations de Grand-Bassam étaient en fête, samedi, au Carrefour jeunesse, pour célébrer la paix retrouvée. Aucun Bassamois n’a voulu rester en marge de cette fête qui vient couronner les efforts consentis par les habitants eux-mêmes pour le triomphe de la démocratie. Fête qui a enregistré la présence remarquée des membres du directoire du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).
Pour le président du directoire Rhdp, les chefs traditionnels doivent faire en sorte que ce travail de réconciliation ne soit pas un échec. C’est pourquoi, il les envoie dès que les tam-tams de cette fête vont se taire pour prôner la réconciliation dans leurs différentes communautés. Et de dire, « laissons la justice faire son travail, réconcilions-nous ». D’Affoussy Bamba, porte-parole des Forces nouvelles, aux autorités administratives et politiques du sud-Comoé, il y avait un beau monde à cette célébration de la paix retrouvée dans le département de Grand-Bassam après les heures chaudes qui ont marqué horriblement les événements post-électoraux. Pr Alphonse Djedjé Mady qui sait que Grand-Bassam n’a pas été épargnée par ces évènements a saisi l’occasion pour exhorter les Bassamois à la réconciliation comme le recommande le président de la république, Alassane Ouattara. A ce titre, le président du directoire du Rhdp s’est adressé aux gardiens de la tradition et aux chefs religieux qu’il envoie en mission et dont le rôle sera plus déterminant dans cette démarche vers la paix. Cette nécessité de réconciliation est, selon lui, un acquis car Grand-Bassam, terre de l’Abissa, ne saurait se soustraire à cette démarche qui existe au sein-même de l’Abissa. A en croire Alphonse Djédjé Mady, la réconciliation véritable exige un mea-culpa de chacun des Ivoiriens. « Il faut que chacun accepte la paix dans son esprit, pardonne à celui qui lui a fait du tort et avoir l’humilité de demander pardon à celui à qui on a fait du mal », a-t-il jugé. Par ailleurs, il a demandé aux Ivoiriens d’aider le président de la République à réussir sa mission, celle de réunir tous les Ivoiriens, sans oublier la vaste opération de sécurisation du pays qu’il a déjà entamée avec l’arrivée des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Mission à laquelle aucun Ivoirien ne pourra se dérober. « Alassane Ouattara appartient maintenant non pas seulement au Rhdp mais à toute la Côte d’Ivoire. Il est le président de tous les Ivoiriens et c’est cette Côte d’Ivoire qu’il doit réunir aujourd’hui ». Remerciant au passage les Frci pour avoir libéré la Côte d’Ivoire il mentionne qu’elles devront désormais veiller à la sécurité des civils afin que ceux-ci se mettent au travail pour reconstruire le pays. Jean-Michel Moulod, président local du Rhdp, a réitéré l’engagement du parti à se battre pour remporter toutes les élections à venir dans une compétition fraternelle tout en rendant hommage au Rhdp local pour avoir mené le combat jusqu’au bout. Hommage qu’il a également rendu à un fils de Bassam, l’ancien locataire de la primature, Daniel Kablan Duncan, fait ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères. Touré Boubacar, président sortant du Rassemblement des jeunes houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rjdp) de Bassam, a formulé une doléance portant sur un problème qui touche énormément les jeunes de la ville. Il a prié le président du directoire du Rhdp de se faire leur porte-voix auprès du président de la République.

Emmanuelle Kanga à Grand-Bassam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ