x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 15 juin 2011 | L’intelligent d’Abidjan

Après un tête-à-tête avec les Frci / Le chef du village d’Andokoi aux populations déplacées : ‘’Revenez, il n’y a plus d’exactions’’

Dans les prochains jours, le village d’Andokoi abritera une manifestation aux fins d’encourager la cohésion entachée par la guerre. En prélude à cet événement, le chef du village a reçu lundi une délégation des forces républicaines conduite par Mamadou Berthé dit Commandant Tonnerre, adjoint au commandant du 30e arrondissement de police sis à Attoban.

‘’Je salue la venue des Frci pour panser les meurtrissures et les blessures. Je dis à ma population que c’est fini. Que tous ceux qui ont quitté Andokoi reviennent parce que la quiétude est désormais là. Les autorités se sont inscrites dans la réconciliation qui devient une réalité chez nous ici puisque je viens de voir moi-même les premiers pas. J’encourage tous ceux qui ont fui à revenir. Je leur donne la garantie que les forces de l’ordre sont là et qu’il n’y a plus d’exactions. Ils peuvent donc revenir et prendre leur place dans la nouvelle Côte d’Ivoire’’. Tels sont les premiers mots d’Ando Jacques, le chef du village de cette bourgade située au nord de Yopougon. Il avait lui-même quitté le village, se sentant menacé au cours des affrontements. Cette déclaration fait suite à toute l’assurance donnée par le commandant des Frci qui tient à ce que les populations ne se regardent plus en ennemis. Finie la guerre, son souhait est de voir les ennemis d’hier devenir des amis. Message dont il se fait l’apôtre depuis la fin des combats et depuis que les autorités multiplient les appels en faveur de la réconciliation nationale. ‘’Aidons le Président de la République à reconstruire la Côte d’Ivoire et à réconcilier les Ivoiriens. Quittons la politique politicienne et engageons-nous dans la politique du développement et du rapprochement telle que voulue par le chef de l’Etat’’, a exhorté commandant « Tonnerre » devant les représentants des couches sociopolitiques du quartier. Les femmes militantes et des responsables de délégation du Rhdp mais aussi les représentants du Fpi, du Cojep et de l’Urd ont également pris part aux échanges. ‘’Il faut que nous donnions une autre image de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi je prends l’engagement de prendre les attaches nécessaires pour faire revenir tous les militants du Fpi ou de Lmp qui sont partis du village. S’il faut mettre des cars à leur disposition nous le ferons’’, a conclu le Chef de la section Tonnerre des Frci qui n’a pas manqué de présenter des excuses au nom de la hiérarchie des Frci pour tous les manquements imputables à leurs hommes.
S. Débailly

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ