x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 24 juin 2011 | Le Patriote

Le prix de la réconciliation

Une solution urgente doit être trouvée pour le départ des réfugiés dans leurs villages et quartiers. La Mission Catholique qui les héberge, actuellement, a d’autres fonctions, tout aussi importantes, à remplir. En dehors du plan Marshall initié par les autorités locales, il appartient, surtout aux cadres du département de Duékoué, de montrer leur appartenance à cette région. Il est nécessaire que ces populations sachent que la crise est terminée et que la guerre est derrière elles. L’action conjuguée des cadres, des autorités et des organisations humanitaires et même des populations elles-mêmes, doit les amener à revivre ensemble et se pardonner et doit aussi amener la région à se construire. Ce sera cela, le prix de la réconciliation. Sans remettre en cause le travail abattu et l’aide apportée par les organismes humanitaires, les matériaux ayant servis à la construction des cabanes sur le nouveau site, aurait pu servir à réhabiliter quelques maisons, décoiffées et brûlées dans les villages. Hors des villages, le sentiment d’être toujours pourchassés reste encore vif et peut mettre à mal la réconciliation, prônée par le président de la République et souhaitée par tous. Que les autochtones se fassent à l’idée que la guerre est finie et que le temps de reprendre leur destin en main a sonné. C’est avec cette volonté de se réconcilier avec les autres et de reconstruire leur région, qu’ils pourront éviter un assistanat éternel. Car chaque chose à une fin. Toute aide, quelle qu’elle soit, arrive à son terme, un jour.

S.S.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ