x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 25 juin 2011 | Le Nouveau Réveil

Réconciliation et reconstruction de la Côte d’Ivoire/Alassane Ouattara : échec interdit

© Le Nouveau Réveil Par DR
Visite du chef de l`état en France: le Président Alassane Ouattara reçu à Matignon
Paris (France). Invité au Sommet du G8 qui s`est tenu du 26 au 28 mai à Deauville, le Président de la République de Côte d`Ivoire, SEM Alassane Ouattara a été également reçu par le premier ministre français, François Fillon
L`on ne peut échapper à son destin. Ce qui a été inscrit sur les tables de notre vie finira immanquablement par arriver. Le sage le sait, et c`est pourquoi il ne se trouble point, reste patient, voire stoïque, jusqu`à l`accomplissement du destin. Or donc, il était écrit qu`Alassane Ouattara serait un jour le Président de la Côte d`Ivoire. L`homme en avait la ferme conviction au point où, malgré les difficultés, humiliations, rejets et enfin acceptations, il n`a jamais perdu de vue cette mission. Sans tomber dans un messianisme désuet, pour la croyante que je suis, le pouvoir appartient à Dieu, le Créateur ; et il le donne à qui il veut. Il l`a donné à Laurent Gbagbo qui n`a pas su s`en montrer digne et ce, malgré la grande foi qu`il semblait afficher.
Alassane Ouattara est le Président élu de la Côte d`Ivoire. Enfin… !? Ouf… !? Pour l`instant, l`heure est à la reconstruction du pays et à la réconciliation de tous les fils de la Côte d`Ivoire. Après tant d`années de crise soldées par une guerre, nous devons, à présent, nous tourner vers l`avenir et donner sa chance au nouveau Président qui, jusqu`à ce jour, affiche un réel désir de répondre aux attentes des Ivoiriens.
A l`analyse des premiers discours prononcés, des premiers actes posés, nous constatons qu`il entame son mandat sous le sceau du pardon, de la réconciliation, de la prise en compte de tout le peuple ivoirien, sans exclusion ; il le place sous le sceau de la relance économique. Il serait peu sain de ne pas s`inscrire dans une telle dynamique et de laisser les suspicions et les prophètes de mauvais augures nous distraire et nous éloigner des objectifs qu`il s`est fixé. Pour parler de façon triviale, nous dirons " laissons-lui le bénéfice du doute " et jugeons-le au résultat, même si, sur cette question, aucun doute ne subsiste dans mon esprit car je crois en la maxime " à âme vaillante, rien d`impossible ".
Pour moi, Alassane Ouattara est condamné à réussir. Plusieurs raisons me fondent à le dire : sa prédestination, la confiance en lui faite par le Président Félix Houphouët-Boigny, l`espoir qu`il a suscité, la durée de la conquête du pouvoir, la mémoire de ceux qui sont tombés au champ d`honneur pour défendre sa cause, le soutien de la Communauté internationale.

Sa prédestination
Il est des faits et signes récurrents dans la trajectoire de ceux que les légendes nomment prédestinés ; parmi ces faits, citons : le mystère qui entoure la naissance de ces personnes ; l`exil forcé qu`elles connaissent, un exil à comprendre comme quête du savoir ; les difficultés qui jalonnent leur vie, difficultés dont elles triomphent, alors qu`elles semblent insurmontables pour le commun des mortels…
L`on retrouve toutes ces caractéristiques dans la vie des héros légendaires tels que Soundjata Kéïta, El Hadj Omar Tall, N`Zi le Grand et, plus proche de nous, Félix Houphouët-Boigny, Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et… Alassane Ouattara. Nous pouvons même attribuer à Alassane Ouattara, la maxime malinké : " Foh té maa ban ", c`est-à-dire, " parler d`un homme n`épuise pas les jours de celui-ci ", car tant de choses ont été dites de lui et sur lui. Vérités ? Médisances ? L`avenir nous le dira. Une chose est certaine, l`échec semble n`avoir pas de place dans la vie de cet homme. Et, aujourd`hui, plus qu`hier, l`échec ne doit avoir de place dans le reste de son parcours.

La confiance en lui
faite pas Félix Houphouët-Boigny
Alassane Ouattara est un économiste émérite reconnu par ses pairs et la communauté financière internationale, cela est indéniable. Aussi, est-ce tout naturellement que Félix Houphouët-Boigny fit appel à lui, en 1990, et lui confia la rude tâche de relancer l`économie de la Côte d`Ivoire alors durement touchée par la chute des cours des matières premières et par le poids excessif de la dette extérieure. Il est ensuite nommé Premier ministre. Il va mettre en oeuvre une politique de rigueur budgétaire dont les résultats ne vont pas tarder à se faire sentir. En un temps record, il parvint à assainir les finances publiques et à redonner confiance aux bailleurs de fonds. Il prouva ainsi que le patriarche avait eu raison de placer sa confiance en lui.
De plus, si Houphouët-Boigny, avec toute la sagesse qu`on lui reconnaît, avait placé sa confiance en Alassane Ouattara, c`est qu`il avait vu en lui une valeur sûre. Et aujourd`hui encore, l`opportunité lui est offerte pour confirmer cette confiance et prouver au monde qu`il est l`Homme de la situation.

L`espoir suscité
Sur le plan démographique, les peuples du Nord de la Côte d`Ivoire (34% de la population) sont le deuxième groupe ethnique après les Akans. Pendant longtemps, ils ont nourri des frustrations car ils se sentaient des laissés pour compte, bafoués, marginalisés voire rejetés. A l`examen, ils constituent une frange très laborieuse, active et productive de la population. C`est donc tout naturellement qu`à l`apparition d`Alassane Ouattara sur la scène nationale, un des fils de ce grand Nord, ils ont entrevue la possibilité de conquérir le pouvoir et d`acquérir enfin la place prépondérante qu`ils estiment leur revenir, en toute légitimité.
Par ailleurs, cet américaniste, détenteur d`un Phd, a fait rêver une grande partie de la jeunesse ivoirienne des années 1990, alors peu habituée à entendre de telles références académiques. En effet, Alassane Ouattara arrive avec dans ses bagages un diplôme jusqu`alors inconnu ou très peu connu en Côte d`Ivoire, précédé de très prestigieuses références professionnelles et d`un carnet d`adresses bien fourni. Il devient dès lors symbole de réussite pour cette jeunesse qui aspirait déjà à l`aventure américaine. Dès sa prise de fonction, Alassane Ouattara affiche sa nette détermination à ne promouvoir que l`excellence, la compétence et le travail bien fait. Il rompt ainsi avec la politique de favoritisme et de copinage qui avait cours, donnant ainsi sa chance à chacun. Son personnage et son charisme vont nourrir les ambitions de cette jeunesse et susciter une certaine aspiration à la perfection et à l`élitisme.
A présent, il est de retour aux affaires et cela, au poste le plus haut des responsabilités étatiques : Président de la République ! L`espoir (galvaudé et anéanti par la politique laxiste des " refondateurs ") de voir la Côte d`Ivoire renouer avec cette culture du travail, de l`excellence et de la récompense juste et méritée, peut donc renaître.

La durée de la conquête du pouvoir
A la disparition du Père fondateur de la Côte d`Ivoire en 1993, Alassane Ouattara a plus ou moins affiché son ambition de briguer l`Exécutif. Cette conquête va durer 17 années et ne verra son aboutissement qu`en novembre 2010, où il gagne les élections présidentielles. Ce long parcours aura été jalonné de frustrations, d`humiliations et de blessures profondes. Réussir ce mandat est dès lors un impératif, pour le peuple ivoirien d`abord, pour sa famille bafouée (surtout pour sa mère), pour l`immense bataillon de ses militants hier traqués, enfin, pour lui-même car ici, il s`agit désormais d`une question d`honneur.

Pour tous ceux qui sont
tombés au champ d`honneur
Comme tous les peuples du monde, nous avons eu à traverser des zones de turbulence pour faire notre mue. Cette mue s`est faite au prix du sang de nombreux fils et filles de ce pays. Le peuple a besoin de faire son deuil, d`exorciser ses démons. Il a besoin de se pardonner le mal qu`il s`est fait à lui-même ; de pardonner le mal qui lui a été fait ? sans toutefois oublier, de peur de ne voir resurgir cette démence qui nous a tous habité à une certaine époque. Tous ensembles, unis dans un même élan du cœur, nous avons le devoir moral d`aider le Président élu à réussir son mandat. C`est notre implication, notre totale adhésion à ses idéaux de paix et de prospérité qui nous fera retrouver la place primordiale qui est la nôtre en Afrique de l`Ouest. C`est à ce prix que nous irons encore plus loin grâce aux perspectives nouvelles qui s`ouvrent à nous : nous pourrons enfin concrétiser le rêve d`Houphouët-Boigny, celui d`une Côte d`Ivoire plus prospère, plus unie et hameau de paix, de fraternité et d`espérance. Nous le devons à nos morts, nous le devons à nos enfants ; enfin nous le devons à nous-même. Et Alassane Ouattara le doit, plus particulièrement, au peuple ivoirien.

Le soutien de la Communauté internationale
N`eut été la vigilance et l`implication de la Communauté internationale, au soir du deuxième tour du scrutin qui a consacré sa victoire, Alassane Ouattara ne serait sans doute pas parvenu au palais et cela, malgré la résistance héroïque des Ivoiriens face au hold-up électoral perpétré par certains extrémistes du Lmp. N`en déplaise aux esprits chagrins, la Communauté internationale, qui avait bel et bien eu son mot à dire dans l`organisation de cette élection, en avait encore et logiquement à dire dans la proclamation des résultats. N`est-ce pas elle qui a financé en grande partie cette élection ? Depuis le début de notre crise, n`avons-nous pas fait appel à elle pour essayer de trouver les voies et moyens de sa résolution ? Par ailleurs, vu la détermination de Laurent Gbagbo à se maintenir coûte que coûte au pouvoir (peu importait pour lui le nombre de victimes que cela causerait ? pourvu qu`il reste, lui, Président de la Côte d`Ivoire), cette Communauté devait-elle laisser nourrir tout un peuple ? Son implication fut donc salutaire, surtout qu`elle est devenue une première dans l`Histoire des Nations. Souhaitons que cette opération de rétablissement de la volonté du peuple à choisir lui-même ses dirigeants, fasse école. Dorénavant, aucun " roitelet " ne peut surgir de nulle part, s`imposer et mettre le peuple sous son joug.
La liste des raisons qui interdisent à Alassane Ouattara d`échouer n`est pas close ; nous pourrions trouver plusieurs autres motifs pour lui refuser le droit à l`échec. Tous les ingrédients sont là et le temps lui est favorable pour des succès futurs. Le dernier atout qui jouera forcément en sa faveur, c`est qu`après l`ère des " refondateurs ", il ne doit pas être vraiment difficile de réussir. Une ivoirienne de mes amies qui vit en Suisse m`a dit récemment ceci : " Ecoute Yamoussou, il n`est pas difficile de faire mieux que Gbagbo, car Gbagbo n`a rien fait ".
Excellence monsieur le Président de la République de Côte d`Ivoire, un large boulevard vous est offert. Vous ne pouvez pas échouer. Vous ne devez pas échouer. Vous n`avez surtout pas le droit, aucun droit d`échouer. Vous n`avez qu`un seul choix : réussir.
Yamoussou Hampâté Bâ

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ