x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 24 novembre 2011 | L’Inter

Privées de leurs salaires depuis 7 mois / Les balayeuses paralysent la circulation sur le boulevard VGE : Shérif Ousmane en pompier

© L’Inter Par EMMA
Manifestation à Marcory : Des balayeuses réclament des arriérés de salaires
Mercredi 23 novembre 2011. Abidjan. Boulevard Valérie Giscard d`Estaing. Des balayeuses envahissent les rues pour protester contre le non paiement de leurs salaires.
Près de 2000 femmes balayeuses de rue des communes de Koumassi et Marcory, ont investi hier jeudi 23 novembre les locaux du Trésor de Koumassi, puis le boulevard Valérie Giscard d`Estaing pour réclamer le paiement de leurs arriérés de salaire.

En effet, ces femmes qui contribuent à assainir le cadre de vie des Abidjanais et redonner un autre visage à la ville, sont confrontées à un véritable chemin de croix pour rentrer en possession de leur dû.

C`est dès 6 heures du matin qu`elles ont pris d`assaut l`entrée du Trésor de Koumassi pour réclamer lesdits arriérés de salaire allant d`une semaine de travail pour certaines à plus de six mois pour d`autres.

Réfusant les reports incessant de la paie de leurs dus et autres mauvais traitements qu`elles subissent dans les locaux du Trésor, ces femmes ont décidé de passer à l`acte. Elles ont occupé des heures durant, le boulevard Valérie Giscard d`Estaing, perturbant ainsi le trafic routier.

Il a fallu le commandant en second de la sécurité présidentielle, Shérif Ousmane, arrivé quelques heures après, pour calmer leur ardeur et leur demander de quitter la route pour se rabattre sur le trottoir afin d`échanger.

Après plusieurs coups de fil passés, il a promis aux manifestantes que tout allait rentrer bientôt dans l`ordre, ce qui les a convaincues à rentrer chez elles. Les femmes pour revenir le lendemain.

Rappelons que c`est depuis le mois de mai que certains de ces femmes sont sans salaire. La prime journalière de ces balayeuses est fixée à 2000 FCFA par jour sans les samedi et dimanche.

Lahassana Barro (stg) et Ismaël Diaby (stg)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ