x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 24 novembre 2011 | Le Patriote

Watch my World/ paiement de 7 mois d`arriérés de salaires : Les balayeuses dénoncent des rajouts sur la liste

© Le Patriote Par EMMA
Opération pays propre : Après des mois sans salaire des femmes balayeuses en colère.
lundi 29 août 2011. Abidjan. Les balayeuses se sont réunies devant la PMI de Marcory pour protester contre le non payement de leurs salaires.
Les balayeuses de la société Watch my World ont bruyamment manifesté leur colère hier à
Koumassi. Elles étaient des milliers à investir le Boulevard Giscard d`Estaing. Occasionnant
une forte perturbation du trafic partant du grand carrefour de Koumassi jusqu`au niveau
de l`ancienne bâche bleue à Marcory. Elles entendaient ainsi dénoncer le rajout des noms
constatés sur la liste de paiement des 7 mois de retard de salaires au détriment des vraies
bénéficiaires. Les manifestantes ont accusé le Ministre de la Salubrité Urbaine d`avoir ajouté
des centaines de noms fictifs sur la liste lors de l`opération de recensement des balayeuses.
Elles s`insurgent également contre les nombreuses omissions sur la liste. «Nous dénonçons
les noms fictifs sur la liste. Les vraies balayeuses sont laissées pour compte pendant des
personnes qui ne font pas partie de la corporation perçoivent des salaires de 4 mois voir
même plus. », a fulminé Landji Atromé la porte parole des femmes mecontentes. Ajoutant
que pour la seule commune de Koumassi plus de 217 femmes ont été omises. C`est finalement le commandant Chérif Ousmane qui va réussir à convaincre les manifestantes de rentrer chez elles. Il leur a expliqué que toutes les dispositions sont en train d`être prises pour leur donner satisfaction. « Restez à l`écoute et suivez le journal de 20 heures, le ministre fera un communiqué dans le sens que vous souhaitez », a-t-il promis.
Les balayeuses ont quant à elles, promis redescendre dans la rue si leurs revendications de
ne sont pas satisfaites. Et c`est après l`entretien entre elles et le commandant Chérif Ousmane que la circulation sur le BVE a commencé à être fluide.

Zana Coulibaly

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ