x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le vendredi 2 décembre 2011 | Le Jour Plus

Cour pénale internationale/Ocampo s’en va ;.Bensouda pressentie

© Le Jour Plus
Louis Moreno-Ocampo, procureur de la Cour Pénale Internationale
Louis Moreno-Ocampo, procureur de la Cour Pénale Internationale
Le mandat de Luis Moreno Ocampo, à la Cour pénale internationale (Cpi), prend fin en juin 2012. C’est précisément le 21 avril 2003, qu’il a été élu comme premier procureur de la Cour pénale internationale. Mais c’est le 16 juin 2003 qu’il prête serment pour un mandat de 9 ans qui expire en juin prochain. Laurent Gbagbo pourrait être l’une des dernières personnalités qu’il aura mises aux arrêts. Pour sa succession, quatre candidats dont deux Africains avaient été sélectionnés. Mais finalement, ils sont restés deux : la Gambienne Fatou Bensouda, actuelle procureur-adjoint de la Cpi et le juge tanzanien Mohamed Chande Othman, après les retraits du Britannique Andrew Cayley et du Canadien Robert Petit. Depuis son entrée en fonction en 2002 à La Haye, la Cpi, premier tribunal international permanent chargé de juger les auteurs de génocide, de crimes contre l`humanité et de crimes de guerre, a concentré l’essentiel de son travail en Afrique. Toute chose qui a amené la communauté internationale à faire de plus en plus pression pour la nomination au poste de procureur d`un Africain. Après les retraits du Britannique et du Canadien, il ne fait plus l’ombre de doute sur l’arrivée d’un Africain au poste de procureur général de cette juridiction. Mais déjà il faut noter que la Gambienne part favorite, ce d’autant que la réunion des pays membres ayant ratifié le statut de Rome (119 pays), tenue mercredi dernier, visait à obtenir un consensus et ce consensus s`est fait sur le nom de Mme Bensouda. «C`est elle qui va être nommée», aurait déclaré un diplomate, au terme de cette réunion. La décision a été confirmée par d`autres responsables. "L`Assemblée des Etats parties" élira le successeur du procureur, lors de sa prochaine session, du 12 au 21 décembre 2011, à New York. Elle devra également élire six juges, parmi 19 candidats, lors de sa prochaine session. Notons, à toutes fins utiles, que depuis décembre 2003, ce sont sept enquêtes qui ont été ouvertes. Toutes concernent des crimes qui auraient été commis sur le territoire des pays africains notamment l’Ouganda, la République démocratique du Congo (RDC), la République centrafricaine, le Soudan (Darfour), le Kenya, la Libye et la Côte d’Ivoire. A ce jour, cinq personnes sont détenues : MM. Lubanga, Katanga, Ngudjolo, Bemba et Mbarushimana. Laurent Gbagbo pourrait porter à six ce nombre si les chefs d’accusation retenus contre lui sont confirmés. Il sera alors jugé et condamné. Lundi prochain, il fera sa première comparution.

COULIBALY Vamara

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ