x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 29 décembre 2011 | Nord-Sud

Gal Soumaïla Bakayoko aux commandants d’unités : « Ne cédez pas à la provocation »

© Nord-Sud Par Prisca
Sécurité: les ministres Hamed Bakayoko et Paul Koffi Koffi s`attellent à la remise des commissariats aux policiers et à la sécurisation du District d`Abidjan
Jeudi 18 aout 2011. Abidjan. Commissariat de police du 6ème arrondissement, zone 3, Marcory. Le ministre d`Etat, ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko et son homologue de la Défense, Paul Koffi Koffi assistent à la remise des Commissariats de police et de brigades de gendarmeries d`Abidjan Sud, avant de participer à une réunion sur la sécurisation de la ville d`Abidjan, au ministère de la Défense. Photo: le general de division Soumaila Bakayoko, chef d`Etat-major des armees
Le message est clair : ne pas céder à la provocation et aux railleries. Donnant, hier matin, aux ex-commandants de groupements tactiques leur feuille de route pour le redéploiement de leurs hommes dans les ex-zones centre, nord et ouest, le général de division Soumaïla Bakayoko les a invités à rester concentrés sur leur mission. La cérémonie qui s’est déroulée à la place d’armes de l’état-major général des armées a permis au général Bakayoko de définir aux commandants leur nouvelle mission : interdire et réprimer toutes patrouilles isolées, d’éléments incontrôlés se réclamant des Frci, rétrocéder les localités ou infrastructures occupées par les militaires, instruire sans cesse les troupes des missions régaliennes dévolues à l’armée. Chérif Ousmane, Koné Gaoussou dit Jah Gao, Zakaria Koné, Fofana Losséni et leurs frères d’armes ex-commandants de groupements tactiques auront également le devoir d’enseigner et de faire appliquer la discipline militaire. Après leur mise en caserne, les soldats bénéficieront de formation et feront de façon entière le travail de sécurisation du territoire dévolu à l’armée. « Votre mission consistera à regrouper les troupes sur des sites appropriés et casernes, afin d’assurer leurs formation et entraînement pour la noble mission de notre institution qui est l’armée », a instruit le chef d’état-major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Qui a précisé que les commandants d’unités disposent d’un délai d’exécution de deux semaines. Suite à une bavure d’éléments des Frci à Vavoua, le président de la République avait pris, le 19 décembre dernier, des mesures au nombre desquelles le retour des ex-com’zones dans leurs localités d’origine. Dans l’après-midi, le ministre-délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi, a remis 90 fax aux Frci et à la gendarmerie. Ce don d’une valeur approximative de vingt millions francs Cfa a été offert par le président Alassane Ouattara. Cela s’inscrit, a indiqué Paul Koffi Koffi, dans la volonté du gouvernement de mettre à la disposition des forces armées des moyens conséquents pour assurer leur mission de sécurisation. Au nom du général de brigade, Gervais Kouassi Kouakou, et en son nom propre, le général Bakayoko a remercié le donateur.

Bamba K. Inza

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ