x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 31 décembre 2011 | Le Nouveau Réveil

Vœux du président Henri Konan Bédié à la nation : «Unis, nous pouvons redevenir un»


Vœux du président Henri Konan Bédié à la nation : «Unis, nous pouvons redevenir un»
L’année 2011 va s’achever dans quelques heures. La plupart des Ivoiriens pousseront certainement un ouf de soulagement avec l’arrêt des combats de la crise postélectorale et de la prise en main des affaires de l’Etat par le Président Alassane Ouattara et son gouvernement. Je voudrais saluer ici la mémoire de tous ceux et de toutes celles qui nous ont quittés de manière brutale à l’occasion de cette guerre inutile.
L’année 2012 qui pointe à l’horizon est porteuse d’espoir pour notre nation qui a souffert de douze années de gestion calamiteuse, de harcèlement pour une partie de la population et de pillage systématique des ressources du pays.

C’est l’occasion de faire un arrêt pour se rappeler au bon souvenir de tous ceux que l’on aime et leur adresser des vœux de bonne santé et de bonheur.
Les élections présidentielles libres, justes et transparentes organisées à la fin de l’année 2010 ont permis de mettre en place un gouvernement légitime qui s’est aussitôt mis au travail et les résultats commencent à poindre à l’horizon. La transformation du visage de notre capitale, Abidjan qui reprend des couleurs, en témoigne. En donnant à la Côte d’Ivoire des dirigeants crédibles et légitimes, ces élections permettent à la Côte d’Ivoire de redorer son blason pour revenir, comme c’est déjà le cas, dans le concert des nations.
Notre formation politique, le PDCI-RDA qui a pris une part active sinon essentielle à ce résultat, est resté fidèle à ses engagements et continuera, naturellement, à apporter sa contribution au Président Alassane Ouattara dans sa recherche obstinée de la paix, chère au père fondateur, qui n’avait de cesse de nous y inviter. Car, on ne peut construire un pays sans la paix. De même, il n’y a pas de développement possible sans la paix .C’est ici le lieu d’appeler tous les Ivoiriens à l’union et au pardon mutuel.

Après les consultations législatives qui viennent de s’achever, avec des résultats considérés par beaucoup comme mitigés pour notre formation politique, je dois rappeler que deux autres consultations locales importantes sont prévues, auxquelles nous devons nous préparer, mieux que nous l’ayons fait dans le passé. L’homme politique est celui qui, dès le lendemain d’une élection, entre aussitôt en campagne pour les élections futures s’il veut être reconduit. Considérons-nous donc constamment en campagne, partout où nous sommes, à la campagne, à la maison, au bureau, en ville ou au village.

Dois-je rappeler les consignes que j’ai données en 2003 et qui sont toujours d’actualité .Les membres des instances du Parti, les jeunes et les femmes, les délégués départementaux et communaux, les secrétaires généraux de section et présidents de comités de base, doivent se considérer en campagne permanente et entreprendre ce travail politique auquel je les conviais alors, travail quotidien de formation, d’information et surtout d’explication auprès des militants et des sympathisants de notre parti qui restent nombreux.

Nous devons nous convaincre tous de cette vérité éternelle : unis, nous pouvons redevenir un. Nous pouvons redevenir une force. Nous devons, pour ce faire, éviter les querelles intestines et inutiles. Celles-ci ne peuvent que nous désunir, nous séparer les uns des autres. Dans cette formation politique, fierté de nos pères, chacun a sa place et chacun doit pouvoir jouer sa partition. Respectons-nous donc les uns les autres, en nous rappelant que nous sommes les enfants d’un seul père, Félix Houphouët-Boigny dont nous sommes les dignes héritiers.

Une santé de fer, la paix pour tous et plus de tolérance entre nous, tels sont les vœux que j’adresse, en ce début d’année 2012, aux militants du PDCI-RDA, aux militants des partis membres du RHDP, aux Ivoiriens dans leur ensemble et à tous ceux qui, ici ou ailleurs, nous apportent leur soutien dans cette période de reconstruction de la Côte d’Ivoire.
Bonne et heureuse année 2012 à tous et à chacun !
Henri Konan Bédié

Président du PDCI-RDA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ