x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 31 décembre 2011 | L’intelligent d’Abidjan

Pdci-Abobo / Rencontre de vérité après les législatives : Kouamé Benzème explique les raisons de la débâcle

Les militants-Pdci de la delégation3 d’Abobo étaient, le jeudi 29 décembre 2011, réunis à leur base, avec le délégué, Kouamé Benzème, pour faire le bilan des législatives.

«Tout a été réuni pour que nous perdions ces législatives à Abobo. Je n’ai reçu aucune affiche individuelle de candidat. On m’a donné trois cents (300) mille francs, 164 tee-shirts pour huit sections. Aucun candidat n’est venu nous voir, mais nous avons organisé quatre meetings en leur absence pendant que les militants les réclamaient». Tels ont été les propos tenus par Mme Djecket Marie-Pluchera, directrice de campagne de la délégation 3 et ex-présidente de l’Ufpdci d’Abobo. Aussi, a-t-elle profité de l’occasion pour demander à tous les militants de dire la vérité sur les raisons de la débâcle aux législatives. Pour Kouamé Benzème, les six candidats ne s’entendaient pas tous et chacun faisait cavalier seul. Cependant, il s’est réjoui d’avoir fait campagne pour eux jusqu’au bout. «Abobo était le bastion du Pdci et Houphouët-Boigny disait qu’il préfère perdre Yamoussoukro qu’Abobo», a déclaré Benzème. «J’ai honte aujourd’hui parce que nous avons été écrasés par la liste-Rdr or il était prévu que nous partions en Rhdp à Abobo», a martelé le délégué communal 3. «Pour la présidentielle, nous avons reçu neuf (9) millions pour chaque tour, mais les six candidats ont eu douze millions, soit deux millions par candidat», a-t-il révélé devant les militants. Et de conclure que si nous ne prenons pas garde, nous perdrons encore les municipales. Quant aux militants venus très nombreux, ils sont unanimes à dénoncer que celui qui n’a pas les moyens financiers ne doit pas faire la politique, car le Pdci était face à une liste composée de deux ministres et un président national de jeunesse. L’assemblée a décrié la guéguerre entre le candidat Siaka Koné et le directeur de campagne, Koné Gogé, source de la débâcle du vieux parti. . Selon certains militants, la direction du parti n’a pas pris en compte les aspirations réelles de la base et les résultats sont là : 75,75% pour le Rdr et 21,16% pour le Pdci. A cette réunion de vérité, était présent Mato Joseph, député sortant de Vavoua qui a félicité et encouragé les organisateurs pour cette initiative après une telle débâcle électorale.

M.Ouattara

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ