x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 31 décembre 2011 | Le Temps

Région de Gagnoa : Les Frci ouvrent une prison dans un village

© Le Temps Par DR
Fighters from the Republican Forces rebels walk at the village of Pekanhouebly on the border of Ivory Coast and Liberia
Jeudi 24 mars 2011. Frontière du Libéria. Des soldats des FRCI en patrouille près du village de Pekanhouebly
On aura tout vu et tout entendu avec l’armée de Ouattara que le Procoreur Koffi continue de présenter comme les « forces libératrices » de la Côte d’Ivoire. Au fil des jours, ils ne font qu’aligner les bourdes et les actes qui défient toutes les lois de la République. Il y a une prison que l’Etat de Côte d’ Ivoire a construite dans la ville de Gagnoa pour tout le département. Mais les Frci qui ignorent tout du fonctionnement d’un Etat, ont ouvert leur prison dans le village de Nagadougou qui fait partie de la sous-préfecture de Bayota, toujours dans le département de Gagnoa. Cela, à l’initiative du commandant Frci de ce village. L’homme, comme tous les chefs de guerre s’est affublé d’un nom absurde. Il se fait appeler «Commando la machine.». «Cette prison est un mouroir. Il y a des dizaines de jeunes qui sont enfermés là-bas à l’insu de tout le monde et des autorités de la région. Lorsqu’ils manquent d’argent, les Frci font des rapts. On vous jette dans ce mouroir. Si vous avez la chance que vos parents l’ont su, ils viennent payer de forte somme d’argent pour vous libérer. Cela part de 100000 Fcfa. Nous souffrons ici avec ces hommes. Ils nous font subir tout. Ils nous prennent même nos productions agricoles. Celui qui refuse est passé à tabac.» Fait remarquer un villageois totalement à bout. Ne pouvant plus supporter l’armée de Ouattara.

G.B

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ