x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 2 janvier 2012 | Le Patriote

BOUAKE : Lutte contre l`insécurité / Fin de parcours pour un ex-FN

Fin de parcours pour l'ex-FN, N'Goran Kouakou Jacques, un des plus redoutables braqueurs de Bouaké. Ce chef de gang de deux personnes a été appréhendé mardi 27 décembre dernier au grand carrefour du quartier Habitat, dans la matinée, par les hommes du Commissaire Karlogo Siékoué Gilles du commissariat du 3earrondissement sis au quartier Dar es Salam (Nord de Bouaké), au cours d'un accident de circulation.
Radié en 2003 pour mauvaise conduite des rangs des ex FN, N'Goran Kouakou Jacques, âgé de 27 ans, s'est reconverti en braqueur dans la ville de Bouaké. Troublant ainsi la quiétude des honnêtes citoyens avec son complice Kaba dit Choco (encore en cavale).
Il a à son actif plusieurs forfaits dont les deux derniers en date sont l'agression jeudi 15 décembre au quartier Gonfreville des dames Diakité Aminata et Touré Bintou, toutes deux commerçantes et de M. Ibrahima Koné, chef d'agence de la BHCI de Bouaké (24 décembre à 17h00).

Alors qu'elles allaient rendre visite à une dame venue récemment de la Mecque, elles ont été braquées par ces indélicats, qui ont emporté leurs sacs contenant la forte somme de 1.075.000 FCFA et six portables.

Une perquisition menée chez N'Goran Kouakou Jacques au quartier Nimbo, après son arrestation, a permis de retrouver les sacs à main des deux dames, des puces de téléphones dont une appartenant au chef d'agence de la BHCI et plusieurs objets d'autres victimes.

Sévissant en toute impunité depuis 2003, cet ex-FN opérait à motos, à mains armées de jour comme de nuit, dans la ville de Bouaké avec les bénédictions de son marabout du nom de Bélem, résidant au quartier Nimbo.

Lors de son interrogatoire, le malfrat a avoué les faits à lui reprochés. En attendant d'être déferré à la maison d'arrêt et de correction de Bouaké, N'Goran Kouakou Jacques est détenu au commissariat du 3e arrondissement de Dar es Salam.

A côte de cela, un individu du nom de Sidibé Oumar, appartenant à un autre gang de quatre personnes a été mis aux arrêts dans les locaux dudit commissariat, après son interpellation par les populations du quartier Tolakouadiokro.

Le commissaire Karlogo Siékoué Gilles du commissariat du 3e arrondissement s'est réjoui de ses interpellations, en ce sens que, selon lui, elles permettront de freiner d'un cran les agressions perpétrées contre les populations.

CS (Correspondance particulière)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ