x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 16 janvier 2012 | L’expression

Après leur formation au Maroc : Les Forces spéciales préparent un coup à Adiaké

© L’expression Par Nathan Koné
Investiture du Président de la République: Yamoussoukro a vécu des moments inoubliables
Samedi 21 mai 2011. Yamoussoukro. Le monde entier, représenté par plus d`une vingtaine de chefs d`état, s`est donné rendez-vous en Côte d`Ivoire pour célébrer la victoire de la démocratie et le sacre du Président Alassane Ouattara. Photo: le commandant Koné Zakaria
Crées par décret le 5 août 2011 par le président Alassane Ouattara, les 200 éléments des Forces spéciales qui sont suivi un stage de formation très pointu au Maroc sont de retour en Côte d’Ivoire. Après leur débarquement, ces éléments d’élite de l’armée ivoirienne ont été positionnés à la base navale d’Adiaké qui leur sert de base provisoire. Ils ont reçu ce week end la visite du général de division Soumaïla Bakayoko, Chef d’état major général des Frci.
Avant de livrer son message aux éléments des Forces Spéciales, le Cemag a
écouté avec beaucoup d’intérêt, l’exposé du commandement de cette unité de
soldats aguerris aux techniques de combat de toutes sortes. Il s’est agi pour cette
Force d’élite de faire partager le fonctionnement, l’organisation et les doléances
au Cemg. Le général Bakayoko a pris bonne note des préoccupations émises,
avant de saluer l’esprit de discipline qui anime les Forces Spéciales. « La
discipline est corollaire de la cohésion qui fait la force des armées. A preuve,
votre devise Ultimum Recursum , c’est-à-dire, ultime recours, traduit
parfaitement la noblesse de votre mission et tout le prix que la République
attache à votre Unité, parce qu’il écrit dans votre Code d’honneur : « Nous ne
sommes pas nombreux, mais heureux d’être si peu, parce que nous sommes une
bande, nous sommes des frères qui partageons notre sang », a exhorté le général
Bakayoko. Après ces directives, le Cemag a rappelé les consignes d’usage aux
200 commandos qui, après le stage du Maroc sont en train de roder leur
méthode d’intervention dans leur bois sacré d’Adiaké. A regard des détails du
décret de leur création, tout porte à croire que le positionnement de cette unité
d’élite dans cette partie du pays obéit à un plan de neutralisation de toute
velléité de déstabilisation du régime. C’est pourquoi cette force a été
positionnée dans cette base qui est un centre de formation des commandos et qui
se trouve à proximité de la frontière ghanéenne . La force spéciale est un
détachement mobile d’intervention rapide formé des meilleurs éléments de
l’armée. Elle est directement rattachée au président de la République. Elle fera
office de force anti-terroriste et de force de réaction rapide. Ses membres auront
pour mission la surveillance et la sécurisation des infrastructures-clés dont
l’aéroport, le port et les frontières. Ils feront aussi du renseignement, la capture
(ou la protection) des VIP et/ou l’exfiltration des hautes personnalités, etc. cette
troupe est commandée par le lieutenant-colonel Lassina Doumbia qui a à ses
côtés les commandants Morou Ouattara, Fofana Lossény, Dramane Traoré,

Koné Gaoussou dit Jah Gao et Koné Zakaria.

Kra Bernard

Légende : Après leur formation au Maroc, les Forces spéciales veillent au grain
depuis leur base d’Adiaké

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ