x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le lundi 3 septembre 2012 | AIP

Les états généraux de la presse recommandent la révision du statut de l’AIP

© AIP Par Emma
Yamoussoukro: le ministre Diakité Coty à la cérémonie de clôture des états généraux de la presse
Vendredi 31 août 2012. Yamoussoukro. Hôtel Président. Le ministre de la Communication, Diakité Coty à la cérémonie de clôture des états généraux de la presse
Yamoussoukro – Les assises des états généraux de la presse (EGP) ont pris fin, vendredi, à Yamoussoukro, avec la proposition de plusieurs recommandations dont celle portant révision du statut de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), afin de lui donner les moyens d’accomplir efficacement sa mission de collecte et de distribution des nouvelles en Côte d'Ivoire.

Au terme d’intenses débats autour de cinq axes majeurs, proposés par le comité scientifique des EGP contenu dans un pré-rapport, les participants à ce forum de deux jours, à l’hôtel Président de la capitale politique du pays, ont adopté une dizaine de recommandations appelant notamment à la révision du statut(actuel) régissant le fonctionnement de l’Agence nationale de presse, en vue d'une plus grande efficacité, et à l'institution d'un contrat d’abonnement groupé à ses produits au bénéfice de la présidence de la République, du gouvernement et du corps préfectoral, et inscrit dans la loi des finances, chaque année.

Les états généraux de la presse ont également proposé au gouvernement la révision de la loi portant régime juridique de la presse du 14 décembre 2004, "en vue de l’adapter à l’environnement de la presse en constante mutation", de même que l’adoption d’une loi portant création et organisation de l’entreprise de presse en ligne et la reconduction de la mesure d’exonération fiscale de l’entreprise de presse et de communication audiovisuelle jusqu’en 2015, conformément à l’engagement pris le 18 janvier 2012 par le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, en y incluant les avantages accordés en 2009.

Clôturant les assises de ces deuxièmes états généraux de la presse, après celles de 1975, le ministre de la Communication, Souleïmane Coty Diakité, s’est félicité des résultats des travaux qui ont par ailleurs fait un clin d’œil à la formation des journalistes professionnels, avec l’implication "véritable et entière" du ministère de tutelle ainsi que l’harmonistation des programmes et des curricula(contenus et spécialités) de formation. "Les rapports qui m’ont été faits témoignent de discussions passionnées, mais ne visant qu’un seul objectif, celui de faire adopter des mesures et recommandations qui contribuent à améliorer les conditions de votre travail…", a déclaré M. Coty Diakité.

Puis, il a pris l'engagement de les faire acter et adopter par le gouvernement. "Je voudrais vous remercier pour ce grand intérêt collectif pour les états généraux, et saluer votre sens élevé du devoir; de par cette mobilisation, vous m’encouragez à défendre, avec le même acharnement, les recommandations de votre rapport final", a-t-il de plus promis, non sans indiquer sa détermination à les mettre en œuvre. Un cadre de suivi desdites sera mis en place à cet effet.
(AIP)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ