x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 22 décembre 2012 | Le Patriote

Clôture de la 2e session ordinaire 2012 de l’assemblée nationale Guillaume Soro : “Christine Lagarde sera à Abidjan en janvier”

© Le Patriote Par PRISCA
Coopération ivoiro-francaise : Une délégation de l`Assemblée nationale française offre des présents au Président Soro Guillaumee
Vendredi 19 octobre 2012. Assemblée Nationale, au Plateau. Le président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume reçoit une délégation de députés français
Les députés ivoiriens retourneront à l’hémicycle. Malgré la fin de la clôture de la deuxième session ordinaire de l’année 2012, ils ont été invités par leur président à une session extraordinaire au début de l’année prochaine. « Le Président de la République nous a saisi en vue d’avoir une session extraordinaire au cours de laquelle nous allons recevoir une délégation du Fmi conduite par sa première responsable, Christine Lagarde », a indiqué Guillaume Soro. Pour cette session de clôture, 243 députés ont répondu présents. Ils ont eu le soutien du Premier ministre Daniel Kablan Duncan, Mme Henriette Dagri Diabaté, Grande chancelière de l’ordre nationale, Zady Kessi, président du Conseil économique et social, Youssouf Bakayoko, président de la Commission électorale indépendante, N’Golo Coulibaly, médiateur de la République et Koné Mamadou, président de la Cour suprême ont également fait le déplacement, ainsi que des têtes couronnées et des diplomates accrédités en Côte d’Ivoire. A tout ce monde, le président de l’Assemblé nationale a rappelé la volonté des députés « à devenir des artisans ardents du développement de notre pays ». Toutefois, il reconnait que la tâche de reconstruction, sous le double aspect de la réconciliation nationale et de la relance économique, ne sera pas chose aisée. Devant le corps social qui est endolori et l’âme de la patrie meurtrie, le premier des députés invite les forces vives de la nation à unir leur force et à se mettre résolument au travail. Les Ivoiriens, de son avis, doivent également se réveiller, se mobiliser, car il n’y a pas d’alternative à l’union, à la discipline et au travail. Toute chose qui crée la confiance mutuelle et l’ambition partagée.

Le Président de l’Assemblée nationale a également mis l’accent sur la nécessité de lancer des messages de vérité, du pardon et de réconciliation. « La paix et la réconciliation sont deux conditions indispensables pour permettre à notre pays de connaitre le développement tant attendu de tous et promis par le Président de la République. Il s’est réjoui de ce que cette session n’ait pas été de tout repos. « Au total, se sont 24 lois qui ont été adoptées au cours de cette session de la législature, dont 16 au cours de cette deuxième session », a-t-il rappelé. Guillaume Soro a par ailleurs rassuré tous ceux qui pensent que le parlement ivoirien n’est pas indépendant. « Notre indépendance n’a jamais été mise en cause, d’autant que les discussions ont bel et bien eu lieu lors de l’adoption de la loi modifiant certains articles du code civil », a-t-il indiqué. Pour terminer, il a invité ses collèges à garder le contact avec leur base pour recueillir toutes les préoccupations des populations.

Thiery Latt

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ