x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 22 décembre 2012 | Le Mandat

Assemblée Nationale/ clôture de la 2ème Session Ordinaire : 24 lois adoptées / Christine Lagarde devant les députés le 7 janvier 2013

© Le Mandat Par DR
Christine Lagarde, femme d`affaires Française
Le président de l’Assemblée national, Guillaume Soro a clôturé la 2ème session de la deuxième législature de la deuxième République. C’était le vendredi 21 décembre 2012 lors d’une cérémonie solennelle à l’Assemblée Nationale au Plateau. Une occasion pour le président du Parlement ivoirien de faire le bilan des activités de l’Institution qu’il dirige. , «Cette session a permis d’examiner et d’adopter plusieurs textes importants pour la vie de notre Nation (...) En effet, ce sont au total vingt-quatre (24) Lois qui ont été adoptées au cours de cette première année de la législature, dont seize (16) au cours de cette deuxième session (...) sachez que la précédente Législature a adopté, en moyenne, onze (11) Lois par an, sur les dix années qu’elle a duré. Cette moyenne, au cours des cinq dernières années, était de sept (7) Lois par an.», s’est réjoui le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro. Au nombre des Lois adoptées au cours de cette session, il y a entre autres, la loi de finances 2013 qui a permis à la Côte d’Ivoire de disposer d’un budget pour l’année à venir. Le projet de loi sur la modification de certains articles du code civil qui permis de mettre la législation ivoirienne en conformité avec les principes de la Convention sur l’élimination de toutes formes de discrimination à l’égard des femmes. Pour rappel, l’adoption de ce projet de loi a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Selon Guillaume Soro, les nombreuses réflexions qui ont été faites sur ce projet de loi et les conséquences auxquelles il a donné lieu, n’ont pas mis à mal l’indépendance du parlement ivoirien. «Je voudrais juste faire remarquer que jamais cette indépendance n’a été mise en cause, d’autant que les discussions ont bel et bien eu lieu sur le projet de loi, des amendements ont été formulés et librement retirés par la suite par ceux qui les avaient introduits, et des voix se sont élevées contre le projet de texte (...) En définitive, l’indépendance de l’Institution n’a nullement été entamée.

L’Assemblée Nationale a réaffirmé son indépendance et sa cohésion autour de l’intérêt général», a affirmé M. Soro. En outre, l’Assemblée Nationale a adopté la loi constitutionnelle insérant au titre VI de la Constitution un article 85-bis et relatif à la Cour Pénale Internationale, l’adoption de cette loi permet de rendre conforme les dispositions du Statut de Rome vis-à-vis de la constitution. De plus, la Loi autorisant le Président de la République à ratifier ce traité a été adoptée. «La ratification de ce traité permet à notre pays de respecter un engagement resté en souffrance depuis de nombreuses années », a-t-il indiqué. Faisant le point des activités de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro a évoqué ses missions à l’étranger qui ont repositionné l’Institution. Ainsi, en juillet 2013, se tiendra la 39ème session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie à Abidjan. Une association que la Côte d’Ivoire avait quittée depuis 2005. Sur le plan national, le président du parlement a effectué plusieurs missions de réconciliation à Grand-Lahou, à Kouto et à Aboisso. Il a, par ailleurs invité ses collègues à lui emboiter le pas. Guillaume Soro a annoncé qu’une session extraordinaire se tiendra le lundi 7 janvier au cours de laquelle les députés recevront la Directrice du Fonds Monétaire International(FMI), Christine Largarde. Le premier ministre, Daniel Duncan a pris part à cette séance. Il a salué l’esprit de modernisation du parlement entrepris par Guillaume Soro. Tout en indiquant.

PATRICK N’GUESSAN

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ