x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mardi 26 mars 2013 | AFP

Mali: force africaine transformée en mission de l’ONU d’ici juillet (Cédéao)

© AFP Par BIPA
La Côte d’Ivoire honorée lors de la commémoration du 52ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso
Mardi 11 décembre 2012. Ouagadougou (Burkina Faso). Avenue Maurice Yaméogo. Le chef d`état-major général des Forces républicaines de Côte d`Ivoire, le général de corps d`armée Soumaïla Bakayoko est invité d`honneur au défilé militaire marquant le 52è anniversaire du "Pays des hommes intègres". Un détachement de l’Ecole des forces armées (EFA) de Zambakro participe au giga défilé qui regoupe 2 500 militaires et paramilitaires, 100 troupes de pays amis et 3 500 civils
YAMOUSSOUKRO (Côte d'Ivoire) - La force africaine déployée au Mali sera transformée en mission de l'ONU d'ici juillet, ont affirmé mardi à Yamoussoukro les chefs des armées ouest-africaines, en insistant sur le besoin de financements supplémentaires.

"Nous nous préparons tous à la transformation de la Misma (Mission internationale de soutien au Mali, ndlr) en une mission des Nations unies.

Cette mutation aura lieu dans un trimestre environ", a déclaré le chef d'état-major de l'armée ivoirienne, le général Soumaïla Bakayoko.

Il s'exprimait à l'issue d'une réunion de deux jours sur la crise au Mali, qui a rassemblé les chefs des armées des pays de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), actuellement présidée par la Côte d'Ivoire.

La nouvelle force sera plus nombreuse, "beaucoup plus robuste et mieux
équipée" et "nécessitera beaucoup plus de moyens financiers" que la Misma, a
souligné devant la presse le général Bakayoko, sans plus de précisions sur les effectifs globaux.
Le sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, Edmond Mulet, avait déclaré à la mi-mars que l'ONU tablait sur la "présence complète" de sa "mission de stabilisation" au Mali en juillet pour remplacer la Misma et le gros de l'armée française.

La Misma déploie actuellement au Mali environ 6.300 soldats d'Afrique de l'Ouest et du Tchad, auxquels s'ajoutent quelque 4.000 soldats français.

La force africaine au Mali pourrait mobiliser au total jusqu'à 10.000 hommes, intégrant notamment des unités burundaises et mauritaniennes.
L'opération lancée en janvier par la France, en soutien à l'armée malienne, a permis la reprise des principales villes du nord du Mali, occupées depuis l'an dernier par des groupes islamistes liés à Al-Qaïda.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ