x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 18 juillet 2013 | L’intelligent d’Abidjan

Dossier / Inquiétude sur la consommation des eaux minérales : La vérité sur la qualité et le goût de l’eau Céleste

Depuis quelques semaines, en plus de l’augmentation des prix de l’eau Céleste, des consommateurs se plaignent de la baisse de la qualité et de son goût argileux. Un tour au groupe Carré d’Or en zone portuaire, a suffi de comprendre les causes réelles de la complainte des consommateurs.

Le groupe Carré d’Or propriétaire de l’entreprise Ciprem-Ci qui produit de l’eau Céleste est en pleine promotion pour mieux positionner son produit sur le marché. C’est en ce moment-là que des consommateurs se rendent compte de la mauvaise qualité de cette eau qu’ils avaient pourtant fait sienne durant plusieurs années. Le secrétaire général du groupe Carré d’Or, Anoblé Félix explique cette situation par le fait de la contrefaçon des produits que l’on retrouve un peu partout sur le marché ivoirien. «Nous savons que bon nombre de nos produits sont contrefaits et subissent la concurrence déloyale. Si certains de nos concurrents essaient de faire des audiences médiatiques sur nos produits, il va s’en dire que nous devons chercher à vérifier ce qui se passe sur le marché. Je peux donc vous dire que principalement, rien n’a changé au niveau de l’eau Céleste. C’est de la diffamation que de dire que l’eau Céleste a un goût argileux. J’invite les consommateurs à faire attention aux caractéristiques d’emballage, car Ciprem-Ci veille à la qualité de l’eau qu’elle produit », dit-il. Pour ce qui est de l’augmentation du prix, Anoblé Félix reconnaît effectivement qu’il y a eu un réajustement du contenu de l’eau Céleste. « Des gens font souvent de la spéculation. J’ai moi-même souvent découvert de l’eau Céleste en pharmacie qui coûtait 700f Cfa. Certaines pharmacies vendent plus cher que d’autres et ce n’est pas de notre fait. L’eau Céleste est la plus moins chère sur les marchés. Vous constaterez que dans les supermarchés, on nous parle de coût en terme de cartons, mais, les gens oublient que les conditionnements ne sont pas les mêmes. S’il y a 200 frs en plus, il ne faut pas regarder les 200 frs en termes de packs, mais en termes de quantité. Mais, quand vous rentrez dans la quantité, vous vous rendez compte qu’obligatoirement nous sommes moins chers qu’eux. Mais, les gens prennent le visuel pour juger et non la quantité. Mais, je peux vous rassurer qu’il n’y a pas eu en tant que tel une augmentation du prix. Il y a eu seulement un réajustement au niveau du prix de l’eau Céleste », confirme le secrétaire général du groupe Carré d’Or. Poursuivant, Anoblé explique que le coût de l’eau en détail et dans les supermarchés n’a pas changé. En supermarché, la petite bouteille reste à 190 frs, le verre reste toujours à 80 frs et à 100 frs dans le détail général. Elle garde toujours les mêmes caractéristiques. Mieux, le SG du groupe Carré d’Or, conscient du danger qui guette les consommateurs en cette période de trafic de tout genre, les invite à la prudence. Comme caractéristiques d’emballage, l’eau Céleste est emballée en trois catégories : l’eau Céleste en verre, en 0, 50 et en 1,5. Des bouteilles sécurisées avec une protection de la fermeture plastique avec les caractéristiques de Céleste. Sans oublier le logo Carré d’Or qu’on retrouve sur tous les produits du groupe. « Nous veillons à la qualité de nos produit et nous devons contribuer à faire en sorte que les Ivoiriens soient en bonne santé. Nous devons contribuer à faire en sorte que la qualité soit à l’image de la Côte d’Ivoire. Nous voulons que nos produits que nous fabriquons en Côte d’Ivoire soient distribués ailleurs et reflètent toute la notoriété que nous voulons donner à nos usines et à notre pays », a conclu Anoblé Félix.
Réalisé par Dosso Villard

Qu’est-ce qu’une eau minérale ?

L’eau minérale est pompée dans des nappes souterraines profondes et non polluées. Elle est naturellement potable. Seuls des traitements physiques (aération, décantation, filtration) sont autorisés pour éliminer les éléments instables qui peuvent être présents dans l’eau minérale tels que le fer, le gaz carbonique…L’ajout de gaz carbonique pour rendre l’eau gazeuse est également permis. Pour avoir la dénomination « minérale », l’eau doit être reconnue comme étant bénéfique pour la santé par les services du ministère de la Santé, LANEMA, l’INHP et la direction de la répression des fraudes du ministère du Commerce. Pour cela, elle doit contenir des oligoéléments ayant des vertus thérapeutiques et avoir une composition stable dans le temps. La composition de l’eau minérale varie fortement d’une eau minérale à l’autre : bicarbonates, sulfates 250 mg/l, chlorures 200mg/l, magnésium 50mg/l, sodium 150mg/l, potassium 12mg/l, aluminium 0,2mg/l et un peu de calcium. La teneur en fluor doit être inférieure à 1500 microgrammes. En raison de la minéralisation et de la teneur en oligoéléments, il est fortement recommandé de varier la consommation d’eau.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ