x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 20 septembre 2013 | Le Patriote

Zones à risques: Des habitations détruites à Paillet et Attécoubé

Fini la phase de sensibilisation. Le ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme a décidé de passer à la vitesse supérieure. Ce, en démolissant les maisons et installations situées dans les zones à risque.

S’inscrivant dans le cadre de ‘’l’opération zéro mort’’ initiée par le gouvernement ivoirien en 2012, le ministère de la Construction a procédé à la démolition des maisons et installations situées sur les zones à haut risque d’inondation et d’éboulement, au quartier Paillet –Est, à Adjamé. Le chef de la zone d’Abobo, Plateau et Cocody, en charge de l’Assainissement et du drainage au ministère de la Construction, Mamadou Sylla, a expliqué que cette opération s’inscrit dans le cadre du Plan Orsec. « (…) Le gouvernement a lancé cette opération afin d’éviter aux populations le pire pendant la saison des pluies. Ainsi, depuis l’année dernière, les habitations exposées au risque d’éboulement sont détruites », a clarifié M. Sylla. La zone Paillet- Est n’a pas été la seule à être visitée par l’équipe du ministère de la construction. M. Sylla Mamadou et ses hommes ont également démoli des habitations dans la commune d’Attécoubé. Elle a enregistré les années précédentes, le plus grand nombre de décès liés aux inondations et éboulements de terrains. Mamadou Sylla a relevé que malgré les campagnes de sensibilisation, il y a toujours des réfractaires au changement. « C’est donc à juste titre que des habitations ont été détruites », a-t-il fait remarquer. M.K., habitant de la commune d’Attécoubé, a salué cette action du gouvernement. « (…) Nous avons vu des voisins mourir avec toute leur famille. Aujourd’hui, nous saluons cette opération. Même si parfois, il est souvent difficile de se reloger. Mais mieux vaut rester en vie que mourir », a souligné ce riverain. Le ministère de la Construction, en collaboration avec les mairies concernées par cette opération, invite les populations identifiées et déjà indemnisées, à travers la remise de kits de relogement de 150.000 FCFA, à libérer les zones à risque.

Anzoumana Cissé

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ