x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 3 octobre 2013 | Le Patriote

Egalité de genre et autonomisation de la femme / Duncan : “L’émergence de la Côte d’Ivoire se fera avec les femmes”

© Le Patriote Par Atapointe
Promotion du genre: Ouverture du 1er panel de haut niveau de l`Union Africaine sur l`égalité de genre et l`autonomisation de la femme
Mercredi 02 Octobre 2013. Abidjan. Le premier ministre Daniel Kablan Duncan et la ministre de la solidarité, de la famille et de l`enfant Anne Ouloto ont pris part à la cérémonie d`ouverture du Premier panel de haut niveau de l`Union Africaine sur l`égalité de genre et l`autonomisation de la femme dans le contexte de l`après OMD.
La Côte d’Ivoire veut se mettre à niveau. Le Premier Ministre Daniel Kablan Duncan a ouvert hier, au complexe Crrae-Umoa, au Plateau, le premier panel de l’Union africaine (UA) de haut niveau sur l’égalité de genre et l’autonomisation de la femme dans le contexte de l’après OMD (Objectif du millénaire pour le développement). Ce panel est une recommandation de la 5ème session ordinaire des ministres du genre et des affaires féminines de l’UA. Elle vise à créer un espace de recherche pour discuter des questions émergentes sur le genre. La rencontre d’Abidjan enregistre la participation d’une soixantaine d’experts. Son objectif est de produire la contribution des femmes africaines en vue de son intégration dans le document relatif à la position commune africaine dans l’agenda de développement post 2015. Saluant le choix de la Cote d’Ivoire pour abriter ce panel, Daniel Kablan Duncan a reconnu le rôle de premier plan des femmes dans le développement des pays africains. Les femmes, a-t-il déclaré, représentent la principale force agricole du continent et constituent également le socle de la famille. «Même en politique, nous reconnaissons tous que l’appui des femmes est indissociable de la réussite ou de la victoire à des élections », a-t-il commenté. En dépit de tous ces atouts, l’immense majorité des femmes, a reconnu le Premier ministre, est employée dans le secteur informel ou a des postes peu qualifiés. Les Etats africains, a-t-il avoué, souffrent de l’insuffisance d’autonomie économique des femmes. «Les femmes représentent 64% des analphabètes. Dans le secteur formel en Afrique, le salaire féminin se situe entre 23 et 75% du salaire masculin. Bien que représentant jusqu’à 70% des exploitants agricole en Afrique, les femmes sont pour la plupart exclues de la propriété foncière par les lois coutumières », a-t-il commenté. En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, il a indiqué « que l’émergence se fera avec les femmes». Il en veut pour preuve les actions majeures posées par le gouvernement. Il s’agit de la nomination d’une femme en tant que grande chancelière de l’ordre national, la nomination d’une femme au poste de ministre chargé de l’Economie et des Finances, d’une femme au grade de Générale dans l’armée ivoirienne et de la prochaine ouverture du concours d’accès à l’école de gendarmerie aux femmes, après celui d’accès à l’Ecole militaire préparatoire technique de Bingerville.

Dao Maïmouna

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ