x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 21 décembre 2013 | L’Inter

Réconciliation entre policiers et populations: Des résultats satisfaisants à Treichville

© L’Inter Par Hambak-Waka
Projet d`appui à la réconciliation entre la population et la police nationale : Des résultats satisfaisants à Treichville
Le ministre d`Etat Hamed Bakayoko et le commissaire Médard Wakouboué
Le projet d’appui à la réconciliation entre la population et la police nationale de Côte d’ivoire donne des résultats satisfaisants à Treichville. Au cours des visites des réalisations dudit projet effectuées hier par le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, c’est un bilan plutôt positif qui a été dressé par le commissaire Médard Wakouboué du commissariat du 29è Arrondissement du quartier Yobou Lambert (Biafra) de Treichville. Selon lui, ce projet réalisé grâce à l’Union européenne, l’ONUCI et le PNUD a permis de doter son commissariat de deux véhicules Pick-up double cabines et divers matériels. « Ces dons ont renforcé notre capacité opérationnelle. Grâce aux véhicules, le taux de criminalité a considérablement baissé », a indiqué le commissaire Wakouboué. Les vols de véhicules, les vols avec effraction, les attaques à mains armées et les attaques de sociétés sont donc en forte baisse dans sa zone de compétence, a-t-il expliqué. Parlant du matériel informatique, il a fait savoir que les ordinateurs permettent d’établir en moyenne 10 procès verbaux par semaine, contre seulement 3 par le passé. Concernant les rapports police-populations, il a rappelé qu’ils étaient très difficiles au lendemain de la crise post-électorale. Les populations de Biafra n’osaient plus s’approcher du commissariat de police et s’adressaient aux FRCI. « L’ayant compris très tôt, nous nous sommes organisés au commissariat de police du 29è arrondissement pour briser ce mur de méfiance. Nous avons fait des réunions périodiques et tournantes. Grâce aux appuis du projet qui a commencé en novembre 2012, la population qui avait fui les commissariats du district de police de Marcory a recommencé à les fréquenter. En un mot, la confiance est revenue parce que nous avons aplani les divergences », a dit le commissaire Wakouboué. Les visites effectuées hier avaient pour but de constater les réalisations effectuées dans le cadre du projet, ainsi que les résultats obtenus. Au nom du gouvernement et des populations, le ministre d’Etat Hamed Bakayoko a exprimé des mots de reconnaissance et de gratitude aux partenaires (Ndlr, UE, ONUCI et PNUD). Il a demandé au DG de la police de renforcer cet axe en vue construire une police moderne. Il a promis des efforts toujours accrus pour améliorer la situation et les conditions de travail des policiers. En retour, il a demandé à ceux-ci de tourner le dos au racket « qui fait trop de mal aux populations » et de mettre un point d’honneur à l’accueil des citoyens.

H.O

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ