x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le samedi 21 décembre 2013 | Nord-Sud

Vih/sida : Abidjan et le Centre-Nord les plus touchés

Le taux de contamination au Vih/sida a baissé en Côte d’Ivoire. Mais la ville d’Abidjan
et la région du Centre-Nord sont à surveiller de près.

La région d’Abidjan et le Centre-Nord (Tafiré, Katiola…) enregistrent les taux les plus élevés de prévalence du Vih/sida en Côte d’Ivoire. C’est ce que révèle une enquête de l’Onusida réalisée l’année dernière. 360.000 personnes vivant avec le Vih en Côte d’Ivoire, dont 170 000 femmes âgées de 15 ans et plus. Et également 63 000 enfants âgés de 0 à 14 ans.

17 000 nouvelles infections détectées

17000 nouvelles infections ont été détectées et 23000 cas de décès sont enregistrés. 410000 orphelins et enfants sont rendus vulnérables du fait du virus. Chez les professionnelles du sexe, la prévalence se chiffre à 28, 7%. Elle est de 18% chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Selon l’évaluation de la qualité des données au niveau des sites de prise en charge réalisée en 2012-2013, 58% de patients sont perdus de vue. Pour contrer l’avancée de la maladie, le Premier ministre, Kablan Duncan, préconise des actions ciblées dans les zones les plus touchées. Il a fait cette recommandation, lundi dernier, lors de la réunion annuelle du conseil national de la lutte contre le Sida au Plateau. Cette rencontre, présidée par le président de la République, selon un décret pris en 2004, intervient après quatre années d’interruption. Alassane Ouattara a pris l’engagement de la poursuivre. Au nom de la Côte d’Ivoire, il a fait décaisser 1 milliard de dollars en faveur de l’Onusida soit 500 millions de FCFA. «J’ai donné des instructions hier (dimanche) pour un décaissement de 1 milliard de dollars pour soutenir l’Onusida. Dans les jours à venir, cet argent sera sur leur compte», a-t-il assuré. Cette contribution fait de la Côte d’Ivoire, le premier pays africain de la liste des 20 donateurs les plus importants. Avant son intervention, Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida, a fait remarquer que le taux de prévalence national a chuté. Mais des efforts restent à faire pour la période 2012-2015 pour la réponse nationale. Ils nécessitent 359,812 milliards de F. La ministre de la Santé précise que «les partenaires annoncent une participation de 233,368 milliards de F, mais un fonds de 126,444 milliards reste à pourvoir.» En qualité de membre du conseil, Patrick McCulley, ambassadeur des Etats-Unis, réitère la volonté de son pays à toujours accompagner la Côte d’Ivoire dans la lutte.

Nesmon De Laure

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ