PUBLICITÉ

Politique Publié le vendredi 12 septembre 2014 | Xinhua

La Côte d’Ivoire veut aller "le plus rapidement possible" aux élections de 2015

© Xinhua Par DR
Bruno Nabagné KONE, Ministre de la Poste et des TIC, Porte-parole du Gouvernement
Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné a exprimé jeudi à Abidjan la volonté de la Côte d'Ivoire d'aller "le plus rapidement possible" aux élections de 2015.
"Le gouvernement laisse la Commission électorale indépendante (CEI) travailler en toute indépendance pour préparer les élections en octobre 2015. Il s'agit d'aller le plus rapidement possible", a déclaré M. Koné lors d'un entretien avec des médias.

Pour lui, la CEI est bel et bien une Commission indépendante par son fonctionnement indépendante et par les textes.

"Nous regrettons que la mise en place du bureau de la CEI ne se soit pas passé de la meilleure façon", a-t-il noté, faisant allusion au boycott de la désignation du bureau de la Commission par l'opposition proche de l'ex-président Laurent Gbagbo et la suspension de sa participation aux travaux de cette commission.

"Les choses se sont faites selon les textes de la CEI. Toutefois, nous allons continuer à discuter avec les uns et les autres", a-t-il souligné.

La série des élections débutera en octobre 2015 en Côte d'Ivoire avec le scrutin présidentiel.

Pour plusieurs observateurs, ces élections qui ont un enjeu important doivent se dérouler dans un climat apaisé afin de tourner de manière définitive la parenthèse de la crise et de la violence consécutives aux élections de 2010 et 2011.

Après sa réélection à la tête de la CEI, Youssouf Bakayoko a promis d'organiser des élections justes, transparentes et inclusives répondant aux normes internationales.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ