x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 26 septembre 2014 | AIP

Environnement des affaires : le Premier ministre Duncan appelle à accélérer le rythme des réformes

© AIP Par Atapointe
Cérémonie d’ouverture des travaux de la commission de réforme fiscale
Vendredi 05 septembre 2014. Abidjan. Cérémonie d’ouverture des travaux de la commission de réforme fiscale. Photo: le premier ministre Daniel Kablan Duncan
Abidjan - Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a invité, vendredi, l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus des réformes du Doing Business, à accélérer le rythme de ces changements en vue d’améliorer l’environnement des affaires, pour une meilleure attractivité des investissements directs privés.

"Nous devons accélérer le rythme des réformes. Oui, il faut accélérer le rythme des réformes", a insisté M. Duncan à l’occasion de la présentation et de la remise officielle au gouvernement de l’agenda 2015 des réformes Doing Business.

Il a salué, à ce propos, les initiatives visant à s’inspirer des expériences au Rwanda et bientôt à Singapour, afin de hisser la Côte d’Ivoire dans le peloton de tête des grands pays réformateurs en se plaçant dans les 50 premiers pays.

Selon le Premier ministre, le gouvernement ivoirien mène d’importantes réformes structurelles et sectorielles pour améliorer l’environnement des affaires et l’attractivité du pays avec pour objectif, d’une part, d’accroître et de faciliter les investissements privés en vue de faire du secteur privé le principal moteur de la croissance.

D’autre part, a-t-il poursuivi, de générer une croissance économique forte, durable et inclusive avec la création de nombreux emplois en faveur des jeunes et des femmes.

M. Duncan a, par ailleurs, insisté sur les principaux chantiers de réformes à engager en 2015.

Il a, en effet, indiqué que l’objectif du gouvernement sera de prioriser les actions qui viseront notamment à maximiser et consolider les réformes déjà entreprises dans les domaines des performances, à savoir le Guichet unique de formalité des entreprises, pour créer des entreprises en 24 heures maximum, de l’opérationnalité du Guichet unique du commerce extérieur et de l’amélioration du Guichet unique de l’habitat et du foncier.

Il s’agira également d’accélérer la mise en œuvre des nouvelles réformes identifiées afin d’avoir le recul nécessaire pour jauger leur application effective sur le terrain et de respecter rigoureusement cet agenda de réformes.

Et enfin, a-t-il recommandé, de renforcer la communication relative aux réformes mises en œuvre, surtout à l’endroit des opérateurs économiques nationaux et internationaux.

L’agenda 2015, selon le directeur général du CEPICI, Emmanuel Essis Esmel, comporte 31 réformes dont 11 à court terme (31 janvier 2015), 13 à moyen terme (juin 2015) et 7 à long terme (31 décembre 2015).
Ces réformes prennent en compte les indicateurs que sont la création d’entreprise, l’octroi du permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété, le commerce transfrontalier, l’exécution des contrats (Tribunal de commerce), l’obtention des prêts et la réforme fiscale.

(AIP)
kkf/kkp/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ