x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 26 septembre 2014 | AFP

Frontière maritime: après le Ghana, la Côte d’Ivoire demande l’arbitrage international

© AFP Par Serge T
Echange - Le Ministre Bruno Koné expose au déjeuner débat de la CCFCI.
La Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Côte d’Ivoire a organisé le jeudi 19 juin 2014 un déjeuner débat animé par le Ministre Buno Koné sous le thème " Le programme de développement ivoirien des réseaux de télécommunication et l’implication du secteur privé".
Abidjan - La Côte d'Ivoire a annoncé vendredi avoir "à son tour" porté plainte contre le Ghana, après "la décision unilatérale" d'Accra de saisir un tribunal onusien pour trancher un litige sur la frontière maritime entre ces deux pays producteurs de pétrole.

Après des mois de vaines négociations, le Ghana a décidé de porter plainte contre son voisin ivoirien au titre de la convention des Nations unies sur le droit de la Mer, a déclaré jeudi à l'AFP le procureur général Marietta Brew Appiah-Oppong, sans préciser devant quelle juridiction de l'ONU.

"Les plus hautes autorités de nos deux pays avaient, jusqu'à cette décision unilatérale du Ghana, fait le choix de résoudre la question du tracé de la frontière maritime en privilégiant le dialogue et la concertation", a déclaré Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement ivoirien, dans un communiqué.

La Côte d'Ivoire a "à son tour, décidé (vendredi) de porter plainte et de saisir les juridictions internationales compétentes en la matière", poursuit-il, souhaitant "une solution définitive à cette importante question".

Un différend oppose les deux pays sur une frontière maritime commune, qui traverse un gisement de pétrole offshore que tous deux souhaitent exploiter, mais dont le tracé exact est remis en question.

"La solution la plus amicale consiste à demander à un arbitre impartial de régler le problème pour nous", a estimé Marietta Appiah-Oppong. Gros producteur d'or et de cacao, le Ghana a commencé en 2010 à exploiter ses ressources pétrolières dans les champs offshore de l'Ouest, qui produisent environ 100.000 barils par jour.

Ses gisements, considérés comme l'une des plus importantes découvertes d'hydrocarbures en Afrique de l'Ouest depuis dix ans, sont exploités par le géant russe Lukoil et son partenaire américain Vanco.

La Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao, aspire à renforcer
sa production de pétrole offshore tout en relançant ses secteurs agricole et
minier.

Le pays, qui produit actuellement 40.000 barils par jour, encourage les
compagnies pétrolières à prospecter dans ses eaux, dans l'espoir qu'elles y
découvrent des réserves voisines de celles trouvées au large du Ghana.
ck/jf/tmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ