x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 1 octobre 2014 | AIP

Le gouvernement ivoirien lance la construction d’un nouveau transformateur électrique à Abidjan

© AIP Par DR
Pose de la première pierre du poste source 90/15 kV dans le cadre du programme de renforcement du réseau électrique de Côte d’Ivoire organisée par le Ministère du pétrole et de l’énergie
Mardi 30 septembre 2014. Marcory-Anoumabo. La cémonie de la pose de la première pierre du poste source 90/15 kV dans le cadre du programme de renforcement du réseau électrique de Côte d’Ivoire a été présidée S.E. M. Daniel Kablan Duncan, Premier ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget
Abidjan - Le gouvernement ivoirien, par le truchement de son Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, a procédé, mardi, à Marcory, dans le district d’Abidjan, au lancement des travaux de construction d’un nouveau poste de transformation d’électricité(90/15 KV), destiné au renforcement du programme global de fourniture de l’électricité domestique au niveau des ménages et des petites et moyennes entreprises et autres entités commerciales de taille moyenne.

D’un coût de 10 milliards de francs CFA, fruit d’une convention de prêt entre l’Etat de Côte d’ivoire et la Banque ouest-africaine de développement(BOAD) l’ouvrage sera réalisé, à Anoumabo, dans la commune de Marcory, au Sud-Est d’Abidjan, sur près de 11 km, à partir du transformateur de la Riviera et à quelque 7 km de celui de Koumassi-Bia Sud, plus au sud, et sera exécuté sur 12 mois, indique-t-on.

Selon M. Duncan Kablan, expliquant le bien-fondé de cet ouvrage, "la construction du poste d’Anoumabo et les projets d’investissement dans le secteur de l’électricité sont d’une importance capitale pour les ménages et l’économie nationale, ainsi que les perspectives de croissance. Les localités devant en bénéficier sont les zones Centre et Sud d’Abidjan, notamment les arrondissements de Marcory, Treichville, Zone-3 et Zone-4, Biétry, Koumassi, Anoumabo, Port-Bouët et Vridi.

La capitale économique ivoirienne, à elle seule, consommerait plus de 60% de la production nationale, et la construction de cette infrastructure va permettre au gouvernement ivoirien de fournir l’énergie de qualité aux foyers ivoiriens, et de tenir les engagements vis-à-vis des Etats de la sous-région. D’après des études spécifiques, la fourniture de l’électricité à Abidjan est fortement perturbée par un important gap, caractérisé par des baisses récurrentes de tension ainsi que des ruptures d’approvisionnement, constatées au niveau de certaines zones d’habitation.

(AIP)
gak/nf

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ