x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 9 octobre 2014 | AIP

Journée mondiale de la Poste : Bruno Koné appelle à s’interroger sur l’avenir des entreprises de poste

© AIP Par Marc Innocent
NTIC : lancement du nouveau cartable numérique éducatif Qelasy
Vendredi 12 Septembre 2014. Abidjan. Université Félix Houphouët Boigny. C`est en présence du ministre de la poste et des TIC Bruno Nabagné Koné et de plusieurs grands noms du secteur de la télécommunication que Thierry N`Douffou a présenté ``Qelasy``, sa tablette éducative Made in Côte d`Ivoire. Photo : Le ministre de la poste et des TIC Bruno Nabagné Koné
Abidjan – Dans sa déclaration faite à l’occasion de la Journée mondiale de la Poste célébrée ce jeudi, le ministre de la Poste et des TIC, Bruno Nabagné Koné appelle à une réflexion sur l’avenir des entreprises de poste, sur les transformations que doit subir cette activité pour continuer à exister dans un monde marqué par une constante et rapide évolution des Technologies de l’information et de la communication.

Evoquant le thème de l’édition 2014 de cette Journée qui porte sur «Les postes se positionnent dans un paysage évolutif de la communication », le ministre a souligné que contrairement à ce que l’on aurait pu penser et nonobstant le discours pessimiste qui revient régulièrement, les postes s’organisent partout dans le monde, pour relever les défis imposés par l’évolution technologique, dans un contexte marqué par le phénomène de la mondialisation, elle-même fruit des TIC.

Rappelant que l’activité postale a été, par le passé, primordiale pour le développement économique des pays, M. Koné estime qu’elle sera dans le futur, incontournable pour le développement sociétal des nations.

En Côte d’Ivoire, le secteur postal et la chaîne des services postaux sont appelés à devenir des éléments clés de l’émergence attendue à l’horizon 2020, ambition chère au Chef de l’Etat, Alassane Ouattara. « Face à cette nouvelle donne mondiale, La Poste de Côte d’Ivoire n’a qu’une seule option : s’inscrire durablement dans la nouvelle dynamique », souligne le porte-parole du Gouvernement.

C’est dans ce contexte, note-t-il, que le Gouvernement a adopté un plan de restructuration du secteur postal, ainsi qu’un plan de redressement et de relance de la Société d’Etat La poste de Côte d’Ivoire.

Ainsi, depuis fin octobre 2013, le pays s’est doté d’un nouveau Code Postal, en remplacement de celui de 1976, devenu obsolète. Ce nouveau Code apporte des avancées en termes d’organisation du marché postal ivoirien. Il permet la mise en place d’une régulation de ce secteur d’activité au bénéfice de toutes les parties prenantes. Selon lui, les prochains mois verront l’accélération de l’application effective du nouveau Code postal, notamment en ses aspects « régulation » du marché.

Quant à la Société d’Etat, La Poste de Côte d’Ivoire, elle a su mettre ce temps à profit pour construire les bases de sa relance. « Avec des activités nouvelles, telles que le courrier hybride, le commerce électronique, la production de documents administratifs, le soutien à l’activité financière, etc., nous pouvons, sans nous tromper, dire que les perspectives sont bonnes, même si nous avons conscience qu’il reste encore beaucoup à faire », se réjouit-il.

Bruno Koné a annoncé qu’à partir des prochains mois, la Poste de Côte d’Ivoire se donnera un nouveau souffle, principalement basé sur ses activités nouvelles. L’Etat de Côte d’Ivoire, qui a fait de la viabilité de la poste, l’une de ses préoccupations essentielles, entend déployer toutes les énergies nécessaires pour permettre à cette institution de répondre efficacement aux défis de l’émergence annoncée du pays.

Cette célébration de la Journée mondiale de la Poste se fait en commémoration du 140ème anniversaire de l’Union Postale Universelle (UPU), institution spécialisée de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

(AIP)
cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ