x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mardi 21 octobre 2014 |

Air Côte d’Ivoire: le capital va monter à 100 milliards, annonce Gaoussou Touré

© Par DR
Train urbain : signature d’un accord cadre entre l’Etat ivoirien et un Groupement d’entreprises
Vendredi 11 avril 2014. Abidjan. Le Ministre des Transports, Gaoussou Touré, accompagné de ses collègues, Cissé Abdourahmane (Budget), Adama Toungara (Energie) assurant l’intérim du du Premier Ministre, a procédé à la signature d’un accord cadre indiquant le démarrage des travaux du train urbain entre l’État de Côte d’Ivoire et le Groupement d’ entreprises (DTP TERRASSEMENT, BOUYGUES Travaux publics, DONGSAN ENGINEERING, HYUNDAI ROTEM COMPANY). Ph: Gaoussou Touré
Le ministre Gaoussou Touré a rappelé jeudi face aux députés l’engagement du gouvernement à faire d’Air Côte d’Ivoire une compagnie durable. Cela va passer par un accroissement du capital.

« Après l’accord pour faire passer le capital d’Air Côte d’Ivoire de 25 milliards à 65 milliards de FCFA, je présenterai bientôt, en Conseil des ministres, une proposition pour augmenter le capital à 100 milliards en 2015 », a expliqué le ministre devant la Commission des relations internationales de l'Assemblée nationale. A côté du ministre des affaires étrangères, Charles Diby Koffi, il défendait 8 projets de lois relatifs à la sûreté et la sécurité dans le trafic aérien.

Cette hausse du capital va permettre principalement à la compagnie d’acquérir une dizaine d’appareils neufs. Selon M. Gaoussou Touré, la location d’appareils, mode opératoire adopté au démarrage d’Air Côte d’Ivoire coûte annuellement 5 milliards à la compagnie. « Ce serait plus économique, si nous avions nos propres avions », a-t-il souhaité en tirant les leçons de la faillite d’Air Ivoire.

Une nouvelle répartition suivra alors pour faire déscendre les parts de l’Etat, actuel actionnaire majoritaire, à 40% et donner à la compagnie une véritable ossature d’entreprise privée. C’est à ce prix qu’elle pourra être compétitive et rivaliser avec des compagnies sous régionales comme Asky qui s’est lancée avec un capital de 60 milliards.

Le ministre des transports a noté que le démarrage des vols domestiques d'Air Côte d'Ivoire constitue un challenge pour le gouvernement dont le souci est d’amener les Ivoiriens à avoir de meilleures offres pour les déplacements. Dans ce sens, les coûts pour ces dessertes seront « subventionnés » de sorte à avoir « des billets d'avion accessibles et un service de qualité à bord ».

« Toutefois, il n’y aura aucun tarif préférentiel pour qui que ce soit », a précisé M. Gaoussou Touré en répondant à un député qui plaidait pour une « réduction » au profit des élus du peuple.

Pendant que certains s’inquiètent de la capacité des aéroports des villes de l’intérieur du pays à accueillir des vols réguliers, le ministre a annoncé qu’un plan de remise à niveau de ces plateformes est en cours avec un appel aux opérateurs privés pour le suivi et l’entretien des infrastructures. Un appel d’offres devrait être lancé d’ici à la fin de l’année pour la modernisation de l’aéroport de San Pedro, l’une des premières destinations des dessertes domestiques d’Air Côte d’Ivoire prévues à partir de la semaine prochaine.

Célestin KOUADIO

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ