x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le mercredi 29 octobre 2014 | APA

Couverture maladie universelle : la SNEDAI décroche le marché de l’enrôlement des assurés

© APA Par Ahou Suzanne
Communication: le comité de suivi des recommandations des états généraux de la presse installé par Me Affoussiata Bamba-Lamine
Lundi 23 septembre 2013. Abidjan. Cabinet du ministère de la Communication, tour C, cité administrative. Le ministre de la Communication, porte-parole adjoint du gouvernement, Me Affoussiata Bamba-Lamine procède à l`installation du comité de suivi des recommandations des états généraux de la presse (EGP)
Abidjan (Côte d’Ivoire) - La Société nationale d'édition de document administratifs et d'identifications (SNEDAI) a décroché après un appel d’offre, le marché de l’enrôlement des futurs assurés de la Couverture maladie universelle (CMU), a appris APA, mercredi, de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.

Selon la Porte-parole adjointe du gouvernement, Me Affoussiata Bamba-Lamine, le projet de décret attribuant ce marché à la SNEDAI a été entériné par le Conseil des ministres présidé, mercredi, par le Chef de l'Etat Alassane Ouattara.

Il s'agira notamment pour la SNEDAI d'''enrôler les assurés, informatiser et sécuriser'' les documents. ‘'Par cette mesure, le gouvernement entend démarrer le projet de la Couverture maladie universelle'' début 2015, a ajouté Me Bamba-Lamine, par ailleurs ministre de la communication.

L'Assemblée nationale a validé en mars dernier, le projet de loi instituant la Couverture maladie universelle (CMU), un système obligatoire de couverture du risque maladie au profit des populations résidant en Côte d'Ivoire.

Le texte qui a abrogé la loi relative à l'Assurance maladie universelle (AMU), voté en 2001, intègre le cadre global des efforts du gouvernement pour assurer une meilleure couverture sanitaire à tous les ivoiriens quel que soit leur niveau de revenu.

La CMU au contraire de l'AMU sera constitué d'une seule caisse ce qui en fait ‘'un dispositif plus simplifié et moins couteux''. Il s'agit notamment de la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM) dont les responsables ont été récemment installés. Elle intégrera les assurances et les autres acteurs du secteur en tant qu'organisme délégués.

Le système propose deux régimes, contributif et non contributif. Le premier régime qui est celui de ‘'base'' propose un package minimum de soins offerts à toutes les populations de la Côte d'Ivoire à raison d'une contribution mensuelle de 1000 FCFA par assuré.

Le régime non contributif concerne les personnes en situation d'indigence pour qui l'Etat va injecter près de 49 milliards de FCFA dans les caisses de la CMU.

LS

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ