x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le vendredi 7 novembre 2014 | Ministères

La ministre de la santé et de la lutte contre le sida lance le carnet électronique de vaccination à Sikensi

© Ministères Par David Zamblé
La Première Dame a procédé à l`ouverture de la 2ème édition du salon international de la santé et du matériel médical (MEXCI 2014)
Mercredi 1er Octobre 2014. Amphithéâtre A du District à l`Université Félix Houphouët-Boigny. Photo: Dr Raymonde Goudou Coffie, Ministre de la Santé et de lutte contre le SIDA
Le vendredi 31 Octobre 2014, le Ministère de la santé et de la lutte contre le sida, a organisé en la présence du docteur Raymonde GOUDOU COFFIE, Ministre de la santé et de la lutte contre le sida, le lancement officiel du carnet électronique de vaccination, dénommé OPIMS VACCIN. OPISMS VACCIN est solution informatique qui vient en complément du carnet physique de vaccination. Elle converti le support physique du carnet papier en versions numériques, et permet de stocker les informations en ligne et consultables à tout moment tant par les usagers à la vaccination que par des praticiens. Cette cérémonie avait pour objectif d’informer la population sur l’importance de l’hygiène sanitaire.

« Le carnet électronique de vaccination est une application installée sur les téléphones portables qui rappellent par des SMS les différentes périodes de vaccinations. Il ne remplace pas le carnet de vaccination physique, mais il a l’avantage de le renforcer et de permettre de retrouver toutes les informations de vaccinations en cas de perte du carnet physique. » Explique Monsieur BLEY Niamkey, Directeur commercial du carnet de vaccination électronique.

Ce système reste tout de même un échange simplifié mais dynamique, confidentiel et surtout sécurisé des données individuelles de vaccination. Il a pour but d’Aider le Ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida à corriger les écarts assez considérables des taux de déperdition à la vaccination qui oscillent entre 30 et 50 pourcents sur le plan national. Lesquelles initiatives pourraient à coup sûr permettre d’ancrer la culture de la vaccination, mais surtout l’habitude de la mise à jour de tous les vaccins en priorité pour le couple mère-enfant et les voyageurs. Ainsi, toute personne se faisant vacciner peut librement souscrire à ce service à partir d’une adhésion annuelle de 1000 FCFA.

Il faut noter que ce carnet, expérimenté en milieu rural à Korhogo a permis d’augmenter le taux de vaccination de 15%.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ