x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 28 novembre 2014 | AIP

Délimitation villageoise: le ministère déplore le faible taux de réalisation

Agboville - Le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, Coulibaly Minaya Siaka, a déploré jeudi à Agboville, le faible taux de réalisation de délimitation des territoires villageois et la délivrance des certificats fonciers des parcelles individuelles dans le cadre du projet devis-programme numéro quatre.

"Nous sommes à un peu plus de 5%, pour la délimitation des territoires villageois, et à peine 21% en ce concerne les parcelles individuelles", a regretté le directeur de cabinet, lors de l’atelier bilan partiel du programme national de sécurisation du foncier rural, tenu jeudi.

Au total, 136 territoires villageois devraient être délimités et des certificats fonciers remis aux propriétaires pour 28 000 ha de parcelles rurales, à la date du 22 février 2015, délai de clôture du projet.

M. Coulibaly dit s’en tenir à l’aspect performances techniques, qui montrent que toutes les missions des opérateurs, ONG et agents techniques, ainsi que les missions de suivie et de supervision menées par les structures qui sont en charge du devis-programme numéro quatre, n’ont pas permis de donner des résultats "prometteurs".

Le directeur de cabinet a donc invité les responsables du projet à faire un diagnostic, identifier les causes des difficultés de réalisation, tout en ayant le courage de faire une évaluation objective et exhaustive depuis la conceptualisation et la formulation du projet, jusqu’à la réalisation de la dernière opération.

Il couvre cinq départements et 17 sous-préfectures. La délimitation des territoires concerne les départements de Toulepleu, Abengourou, Agboville, Agnibilékrou. Celui des parcelles prend en compte les départements d’Abengourou, Agnibilékrou, Agboville, Daloa.

Le gouvernement ivoirien est accompagné dans la mise en œuvre de sa politique de sécurisation du foncier rural par l’union Européenne, qui a financé des projets, à travers trois devis-programmes, exécutés pendant la période du 01 novembre 2006 au 25 mars 2011 et du devis-programme d’appui au cadastre rural, financé sur le programme d’urgence.

C’est dans cette continuité de ses actions, que s’inscrit le devis-programme numéro quatre, dit "projet de sécurisation du foncier rural", qui vise à faire appliquer effectivement la loi de 1998, sur le foncier rural, dans les cinq départements d’Agboville, Abengourou, Agnibilékrou, Daloa et Toulépleu.

Lancé en août 2013, le projet s’achève en février 2015.

(AIP)
dd/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ